Tapez pour rechercher

Actualité

BBCgate : le lien et la vidéo de l’interview de Jacques Matand retirés du site !

Bbc

Par Innocent Olenga.

La radio britannique a pensé plaire au gouvernement rwandais, mieux à Paul Kagame en sanctionnant injustement le journaliste congolais Jacques Matand, sans moindre idée qu’elle s’attirait aussi la foudre des Congolais. Jamais une sanction interne d’une entreprise n’a fait du buzz sur les réseaux sociaux et suscité un grand tollé comme celle du journaliste révoqué.

En effet, tout le monde s’est plongé dans la curiosité de vouloir savoir et suivre le contenu de l’interview réalisée par le journaliste congolais engagé par la BBC, avec l’écrivain franco-camerounais, Charles Onana sur son livre intitulé : « Rwanda, la vérité sur l’opération Turquoise ».  Moins suivie le jour de sa diffusion en novembre, l’interview a été téléchargée ces trois derniers jours que le site de BBC a connu des vues exponentielles jamais réalisées.

Ce mardi 11 février jusque 11h30, le lien et la vidéo de l’interview « incriminée » par BBC elle-même, étaient accessibles.  Pour l’instant, ils n’existent plus, ils sont supprimés. Pour quelle raison ? Evidemment des pressions !

Mais seulement, la publicité a été ou est encore grande, non seulement pour le journaliste révoqué, mais surtout pour le livre « Rwanda, la vérité sur l’opération Turquoise » dont tout le monde a le désir de se procurer pour découvrir le contenu qui, visiblement accable les dirigeants rwandais. C’est comme l’auteur lui-même révolté par le licenciement de Jacques Matand a écrit : « Rwanda, la vérité sur l’opération Turquoise fera son chemin et rien ne pourrait arrêter la marche inéluctable vers la vérité, celle que l’on tente d’étouffer par tous les moyens… ».

Par ailleurs, si la BBC pense s’être tirée de l’affaire du côté rwandais, il n’en est pas le cas du côté congolais où ça grogne. Les journalistes et leur corporation UNPC n’attendent des autorités de la radio britannique que de revenir sur leur décision injuste qui n’a rien de reproche professionnel vis-à-vis du journaliste Matand. Au cas contraire, un mot d’ordre sera donné aux congolais de ne plus suivre la BBC et son signal sera coupé tout comme l’interdiction sera faite à toutes les radios qui relayent ses émissions sur toute l’étendue de la RDC. Véritable épée de Damoclès !

venenatis, adipiscing ultricies dictum ut dolor elit. diam id