Tapez pour rechercher

Politique

Nomination de hauts magistrats : campagne nocive contre Constant Mutamba sur les réseaux sociaux 

Img 20191012 Wa0330

Par Ben Lévi.

Dans un message Whatsapp largement diffusé et émanant du compte d’un certain Ingénieur Michel non autrement identifié,  l’on peut lire un texte dénigrant et injurieux, attribué au président de NOGEC critiquant les nominations de hauts magistrats effectuées hier vendredi 7 février  par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

En effet,  qualifiant de faux ces déclarations, Me Constant Mutamba n’a pas tardé de réagir sur son compte pour dénoncer l’usage abusif de son nom sur ce texte visiblement écrit par quelqu’un qui n’a aucune notion en droit public.

“Je dénonce l’usage abusif de mon nom sur un texte aussi erroné, qui ne reflète ni mon style d’écriture, ni mon raisonnement en droit, encore moins mon éducation. Le président est juridiquement habilité à nommer les magistrats, sur proposition du Conseil Supérieur de la Magistrature”, écrit l’avocat.

Guéguerre politique  interne

Habitué à livrer ses opinions et réflexions sur Twitter et non sur Whatsapp,  les adversaires de Me Constant Mutamba se sont donc trompés de plateforme pour agir politiquement contre lui. Pareil coup affirme la victime, ne peut nullement venir des alliés, mais plutôt dans sa propre famille politique (NDLR : FCC) où certains individus sont gênés de son indépendance d’esprit et de sa liberté d’expression.

Il faut rappeler que Me Constant Mutamba et son regroupement politique Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC)  sont membres du Front Commun pour le Congo (FCC),  allié de Cap pour le Changement (CACH)  au pouvoir depuis le 24 janvier 2019.

consectetur libero consequat. leo ipsum quis, velit, massa Phasellus fringilla sem,