Sankuru : les militaires FARDC terrorisent à Lubefu !

Par Owandi.

Les nouvelles en provenance de la cité de Lubefu, en territoire du même nom, province du Sankuru, ne sont pas bonnes. Des militaires venus de Lusambo-ville se sont, ce dimanche 02 février, introduit dans la boutique d‘un commerçant du nom de Kaba, ont emporté toute sa marchandise et lui ont ravi plus d’un millions de francs congolais après l’avoir copieusement tabassé. Son péché c’est d’avoir opposé résistance que ses biens ne lui soient ravis.

Selon de sources sécuritaires, ces mêmes militaires FARDC ont, hier samedi 1er février, tracassé, terrorisé, torturé et pillé les habitants du village Kudi, groupement Watambole, secteur de Mondja Ngando, en tirant des balles en l’air. Est mis en cause monsieur Pierre Kondjo Utshudi, chef de secteur de Mondja Ngando, qui aurait amené abusivement ces militaires à Tshumbe. Situation d’insécurité qui a contraint les villageois à se réfugier dans la brousse.

Parmi ces militaires accusés de tracasserie, tortures et pillages, figurent Kalume Ngoie, présenté comme chef de mission et le S2 Michel Unyumbe. Ces militaires inciviques abusivement utilisés par Pierre Kondjo Utshudi seraient aperçus ce dimanche à Shenga en partance pour Lusambo.

La société civile de Lubefu demande à la hiérarchie militaire de FARDC basée à Lusambo d’identifier ces militaires inciviques au nombre de cinq dont les noms de deux sont déjà connus (Kalume Ngoie et Michel Unyumbe), et les punir sévèrement. Aussi interpeller le chef de secteur de Mondja Ngando, Pierre Kondjo Utshudi, pour avoir incité les militaires à commettre des actes contraires à la loi. Enfin, la société civile exige la permutation des militaires et policiers qui sont devenus comme des chefs coutumiers au Sankuru et se substituent en cours et tribunaux.

À ne pas rater

À la une