Slider

Dossier Parcelle de Shadary à la Gombe : le « paralyseur » de la RDC en déstabilisation !

Ben Lévi.

Après s’être fait choppé la semaine passée à l’aéroport de N’djili avec un passeport inapproprié, l’ancien vice-premier ministre, ministre de l’intérieur et dauphin de Joseph Kabila, Emmanuel Ramazani Shadary, n’est pas au bout de ses peines, car un mandat de déguerpissement lui est brandi pour la parcelle qu’il occupe sur l’avenue Oranger à la Gombe, jadis, propriété de l’Etat congolais. Il lui est reproché une occupation illégale, tandis que lui affirme que ce bien appartenant à son épouse, a été acquis en bonne et due forme.

Dans un tweet posté dans la soirée du 28 janvier à partir du compte officiel de son parti le PPRD, son entourage alerte sur un complot politique contre le secrétaire permanent. « Une organisation mafieuse structurée dans l’immobilier avec la complicité bien identifiée et dévoilée. L’entourage de Emmanuel Shadary alerte sur « un complot politique » contre celui-ci, dans l’affaire d’une parcelle légalement acquise et met en garde », peut-on lire.

Seulement, ce que ses proches semblent peut-être ignorer est qu’au terme de l’article 98 de la constitution, il est dit clairement que : « Durant leurs fonctions, le Président de la République et les membres du Gouvernement ne peuvent, par eux-mêmes ou par personne interposée, ni acheter, ni acquérir d’aucune autre façon, ni prendre en bail un bien qui appartienne au domaine de l’Etat.. »

Comme cela ne suffisait pas, une pluie de réactions s’en est suivie sur la toile comme si le tweet venait de jeter l’huile au feu. Parmi les réactions enregistrées, le média en ligne reproduit in extenso ce qui est écrit sur le compte Twitter officiel du PPRD :

Tobie_Kayumbi : « Pourquoi toutes les menaces du Pprd sont basées sur les défenses d’individus que de la patrie ? Cessez d’influencer  les affaires juridiques, surtout quand il s’agit d’un patrimoine public et commun, ce pays nous appartient tous, avec les mêmes droits et devoirs »,

Héritier Lansime : « Il faut utiliser le compte officiel du parti pour les affaires personnelles d’un individu ? Qu’il présente ses moyens de défense et c’est tout. Effet de la culture patrimoniale de la pratique politique. Pathétique ! Le maître paralyseur paralysé lui-même ».

Oleseum lumière : « Comment un bien de l’Etat peut-il devenir une propriété privée de la femme de Shadary ? Vous avez pillé ce pays pendant 18 ans, mais il est temps que le bien mal acquis retourne à l’Etat. Entre temps nous attendons toujours que Shadary paralyse le pays. Met en garde qui ? Sinon quoi ? Vous avez vilipendé Katumbi sur le dossier maison Stupi au moment où vous-même voliez les maisons de l’Etat ».

Bavick Mankinda : « Menteur. Vous vous êtes partagés les biens immobiliers de l’Etat entre copains. La justice doit faire son travail ».

Bukasa Emmanuel : « Ce compte ne devrait pas intervenir en ce sens. L’affaire concerne le SP mais pas le parti. L’affaire est aussi privé que commune ».

Auguy Diembo Memba : « En plein 21ème siècle, une maison à Gombe et on dit un bien sans maître. Shadary, cesse se nous tromper ».

Serge Kanyiki : « Shadary attend quoi pour déstabiliser le pays ? »

Tshishimo Gradi : « Qu’il réponde par son propre compte. Si la justice le déclare coupable je crains que la honte soit aussi celui du Pprd ? Évitez nous ce théâtre de défendre les gens  sur des canaux officiels ! »

Bakekika Jean Paul : « Soucieux de son accord avec fatshi13 l’autorité morale du FCC serait-il prêt à sacrifier les mauvais élèves ? »

Maître Ngoy : « Cette parcelle n’a jamais été acquise par lui, vs racontez n’importe quoi !!! »

Salimu Charles : « Paralyseur sera paralysé. Il est temps que les FCC sentent que l’État existe ».

Pierre Mutelua : « Ainsi la vie confonda celui qui la défia, le BOOMERANG ».

Hon. Ayobangira safari : « Pratiquons ce que nous chantons. Dans Etat de Droit la loi doit rester impersonnelle. Lorsqu’un propriétaire dispose d’un certificat d’enregistrement, seule une décision judiciaire peut trancher! Pourquoi cet acharnement soudain contre Emmanuel Shadary? »

À ne pas rater

Guerre des ONGs : la Coalition Tous pour la RDC met à nu les intérêts cachés de Global Witness en RDC

Global Witness drapée dans ses habits vertueux d’ONG, ne fait que défendre des intérêts aussi inavouables que totalement étrangers à la...

Kasonga Tshilunde sur l’UNPC : «Nous devons oublier le passé et mettre nos forces ensemble pour aller au Congrès où tout doit se résoudre»

Par Dorcas Nzumea. « Je tiens à vous annoncer solennellement que le congrès qui a été décalé pour des...

RDC : Me Luc Fikiri fustige le tribalisme et lance un appel à l’unité

Par Ginno Lungabu. Depuis Philadelphie au Etats-Unis où il séjourne, l’avocat des droits de l’homme et acteur de...

Ministère des Mines : la mise en place de Willy Kitobo crée des remous au secrétariat général

Par Agnelo Agnade. Le ministre des mines, Willy Kitobo a pris un arrêté le 15 septembre dernier portant...

Dossier Transco : José Makila dépose effectivement sa plainte contre l’ODEP et le correspondant de RFI

Par Owandi. Comme annoncé et promis à Scooprdc.net, dimanche 20 septembre, d’ailleurs jour de son anniversaire, le sénateur...

À la une

Guerre des ONGs : la Coalition Tous pour la RDC met à nu les intérêts cachés de Global Witness en RDC

Global Witness drapée dans ses habits vertueux d’ONG, ne fait que défendre des intérêts aussi inavouables que totalement étrangers à la...

Kasonga Tshilunde sur l’UNPC : «Nous devons oublier le passé et mettre nos forces ensemble pour aller au Congrès où tout doit se résoudre»

Par Dorcas Nzumea. « Je tiens à vous annoncer solennellement que le congrès qui a été décalé pour des...

FPI : les agents dénoncent un «clan» trouble-fête !

Par Georges Ilunga. Au Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), trois tendances se dessinent : les mbengelistes, les...

RDC : Me Luc Fikiri fustige le tribalisme et lance un appel à l’unité

Par Ginno Lungabu. Depuis Philadelphie au Etats-Unis où il séjourne, l’avocat des droits de l’homme et acteur de...

Ministère des Mines : la mise en place de Willy Kitobo crée des remous au secrétariat général

Par Agnelo Agnade. Le ministre des mines, Willy Kitobo a pris un arrêté le 15 septembre dernier portant...