Tapez pour rechercher

Slider
Société

Maître Gims : « la rumba congolaise ne m’a jamais attiré…c’est maintenant que je comprends sa valeur »

Maître Gim's

Dans une interview qu’il a accordée dimanche 12 janvier dernier à une journaliste congolaise de la diaspora, Maître Gims a enfin délié sa langue en ce qui concerne son penchant sur la rumba congolaise. Il a aussi passé au peigne-fin plusieurs sujets, notamment celui lié à son attachement à son pays de naissance la République Démocratique du Congo et sa musique phare la rumba.

« Je suis né et ai grandi dans la rumba avec mon vieux, mon père Djuna Djanana. J’aimais beaucoup la rumba dès mon enfance, mais ce n’était pas vraiment mon style. Et quand j’ai commencé ma carrière, je me suis retrouvé dans le style arabe, RnB français. C’est maintenant que je comprends sa valeur », reconnaît Maître Gims.

Le natif de Kinshasa qui garde encore la nationalité congolaise est d’avis de ceux-là qui croient que la valeur de la rumba se renforce lorsque l’on prend de l’âge. « Quand tu es encore gamin, tu ne peux pas ni voir ni écouter la science, puisqu’il y a beaucoup de sciences dans la rumba » a-t-il laissé entendre et de rajouter en substance « la rumba est une musique des scientifiques, je viens de le constater maintenant, c’est pourquoi, depuis un temps dans mes chansons, il y a des sonorités rumba qui reviennent. Les blancs et les européens voient ça et c’est ça qu’ils aiment, ils me disent souvent que dans ta musique, il y a ce côté là africain… Voilà malgré moi, je n’ai pas le choix , c’est dans le sang ».

Pour rappel, Maître Gims demeure le premier non français à remplir et réunir plus de 72.000 personnes au mythique stade de France. Le fils de l’ancien choc stars Djanana compte lancer une tournée africaine qui l’emmènera tour à tour à Kinshasa, Abidjan, Libreville, Luanda et Brazzaville.

Yaya Ngoma.

Aenean massa dapibus risus efficitur. pulvinar elementum consequat. lectus