Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
previous arrow
next arrow
Slider
Actualité

Echauffourées à l’UNIKIN : Félix Tshisekedi va s’entretenir avec les étudiants avant le prochain conseil des ministres

Img 20190701 Wa0690

Le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi sera en pourparlers avec le comité des étudiants avant le vendredi 10 janvier 2020, soit avant le prochain conseil des ministres, et ce, après les récents événements malheureux qui se sont produits en début de cette semaine au sein de l’Université de Kinshasa (UNIKIN). A en croire son directeur de cabinet, Vital Kamerhe, cette rencontre a pour objectif de trouver une solution adéquate aux différentes revendications des étudiants.  « Je viens d’échanger avec le Président de la République et il a décidé de discuter avant le conseil des ministres du vendredi avec le comité des étudiants sur ce que doit être bénéfique à la fois pour les étudiants et pour la sécurité du pays », a déclaré Vital Kamerhe.

La tension reste palpable au sein de l’Enseignement Supérieur et Universitaire. Pendant deux jours, soit le lundi 6 et le mardi 7 janvier, les étudiants de l’UNIKIN ont protesté contre la décision du ministère de l’ESU qui avait fixé les frais académiques 490.500FC pour les classes de recrutement et 485.500FC pour les classes montantes. Ce soulèvement  a causé des dégâts matériels importants et des pertes en vie humaine.

Mais tenez ! Avant d’arriver à tous ces événements malheureux, le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, avait reçu, le samedi 4 janvier 2020 dans son cabinet de travail, une délégation d’étudiants de l’Institut des Bâtiments et Travaux Publics (IBTP), venue lui remettre, au nom de l’ensemble des étudiants des Universités et Instituts Supérieurs officiels du pays, un mémorandum dans lequel ces étudiants dénonçaient les taux exorbitants des frais académiques fixés récemment dans plusieurs établissements.

Après avoir écouté religieusement la délégation, Félix Tshisekedi avait ainsi pris acte de la pertinence de leurs revendications et avait promis une large concertation avec le ministre de tutelle et les différentes parties prenantes pour un règlement apaisé de la question. Hormis le dossier des frais académiques, le chef de l’Etat avait pris l’engagement d’instruire le gouvernement d’équiper progressivement les Universités et instituts supérieurs en laboratoire, ateliers et autres bibliothèques indispensables à la formation des étudiants.

Quoi qu’il en soit, avec ces tristes événements survenus à l’UNIKIN en début de cette semaine, certains observateurs estiment que les étudiants de cette formation universitaire en font trop avec leurs revendications. Comparativement à d’autres universités de la capitale (UPC, UCC, ULK, BEL CAMPUS, UK) où les frais académiques sont à 800 USD, à l’UNIKIN, les 490.500FC ne représentent que 290 USD par an. A vrai dire l’UNIKIN est l’université la moins chère du monde. Même à la Maternelle Mont Amba ou à l’Ecole Révérend Kim, les élèves payent respectivement 300 et 900 USD. Les universités même dans les pays développés coûtent cher et tout le monde ne peut pas censé y aller. Si Harvard était à Kinshasa, peu d’étudiants prendraient l’inscription à cause du coût exorbitant de ses enseignements. Donc, les étudiants de l’UNIKIN doivent être raisonnables et faire preuve de modestie.

Dorcas N.


quis, ipsum elit. dolor. leo nunc Nullam libero