Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
previous arrow
next arrow
Slider
Actualité

Willy Bakonga à Scooprdc.net : « il n’y a que les aigris et mécontents habitués dans des magouilles et corruptions qui ne veulent pas du changement »

Willy Bakonga

L’article de Scooprd.net intitulé  « Scandale à l’EPST : Willy Bakonga prépare la jungle éducationnelle » a suscité la réaction du cabinet du ministre incriminé. D’après la mise au point transmise au média en ligne en guise de droit de réponse, Daudet Lokando, expert du ministre d’Etat Willy Bakonga estime qu’il n’y a que les aigris et mécontents habitués dans des magouilles et corruptions qui ne veulent pas du changement et mènent des campagnes de diabolisation de ce ministre d’Etat qui, dit-il, est clean. Ci-dessous, la mise au point :

Le ministre d‘Etat et ministre de l’EPST, Willy Bakonga Wilima, est un homme intègre, objectif, intelligent, compétent, constant et rigoureux pour ceux qui n’ont pas la vraie connaissance de sa personne. Preuve : il est arrivé à la tête de ce ministère à peine quatre mois et a concrétisé autant de réalisations :

  1. De la gratuité

Dire, comme le prétendent les mal intentionnés qu’il a tenté saboter la gratuité prônée par le Chef de l’Etat, c’est faux et archifaux. Qui aurait matérialisé ladite gratuité sinon le patron dudit ministère, je cite Willy Bakonga ? Qui aurait payé les enseignants (NP) du Primaire depuis le mois de septembre leurs salaires dont le nombre s’élève à 34.000 au lieu de 9.300 enseignants prévus par l’Accord de Bibwa qu’il a trouvé sur la table ? Cela dégage un écart de 24.700 enseignants par lui pris en charge.

Cela n’est-il pas une avancée significative en soulageant nombreux des parents qui ne savaient quoi faire pour la scolarisation de leurs enfants ? Aujourd’hui, il y a plus de 4 millions d’enfants qui sont rentrés à l’école grâce à la gratuité qu’il a concrétisée sous l’impulsion du Chef de l’Etat, Son Excellence Félix Tshisekedi et la conduite du chef du Gouvernement, Son Excellence Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

  1. Au regard de la fameuse mise en place ‘’décriée’’

Il n’y a que les ennemis de la république et des enfants congolais qui vilipendent le ministre d’Etat Bakonga et l’accusent faussement de tribalisme. Partout où il est passé comme ministre, Bakonga a travaillé avec toutes les tribus et dont la compétence est la condition sine qua non.

Au départ, c’est un enseignant de carrière, expérimenté, rigoureux et soucieux de donner une très bonne éducation surtout de qualité aux enfants congolais, qui seront des futurs cadres de notre pays. Sans l’éducation, il n’y aura pas un Etat digne, un Etat fort.  Dans le même souci de matérialiser la vision du chef de l’Etat et la politique gouvernementale de faire de la RDC un géant d’Afrique avec des hommes qu’il faut à la place qu’il faut, et de redynamiser en structurant le secteur de l’enseignement que Willy Bakonga commença par les nominations de quelques inspecteurs principaux provinciaux et leurs adjoints :

  • L’IPP de la Lukunga est du Nord-Ubangi ;
  • L’IPP de Mont-Amba est de Mai-Ndombe ;
  • L’IPP de la Tshangu est du Bandundu ;
  • Celle reconduite de la Funa est du Bandundu.

Où serait le tribalisme ou népotisme lui reproché, lui qui est de la Tshuapa ?

  1. Par rapport à son école

Personne n’ignore que depuis plus de 15 ans, le Lycée Madame Sévigné a été et reste une école de référence et stable.

  1. Quant au cabinet parallèle

Nous n’en connaissons aucun, sinon son cabinet officiel avec ses services compétents qui font le bon travail. Bref, il n’y a que les aigris et mécontents habitués dans des magouilles et corruptions qui ne veulent pas du changement, et mènent des campagnes de diabolisation tendant à distraire le bon travail de son Excellence ministre d’Etat Willy Bakong Wilima.

Expert Daudet Lokando.    


libero Sed leo. Donec felis libero ut libero. id ut Phasellus