Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
Banner Sonas
previous arrow
next arrow
Slider
Actualité

FARDC : Sylvain Mutombo promet d’honorer les anciens combattants à leur juste valeur

Sylvain Mutombo Et Les Anciens Combattants

Dans son message de vœux prononcé, samedi 4 janvier 2020, en marge d’une cérémonie organisée à la Maison des anciens combattants dans la commune de Kasavubu , le ministre délégué à la défense nationale et en charge des anciens combattants, Me Sylvain Mutombo Kambinga,  a révélé son souci d’honorer à leur juste valeur tous ceux qui se sont battus pour la sauvegarde de la nation congolaise.

Dans son adresse devant des vétérans de l’armée congolaise, les veuves, les orphelins militaires et autres dépendants, Sylvain Mutombo a rassuré de toujours mettre du sien pour l’intérêt de ces forces de l’ordre et leurs descendants. « L’ordonnance du président de la République a décidé de placer 66 ministères dont environs 15 vices ministères ; donc, les anciens combattants, retraités et consort, dépendent du ministère délégué aux anciens combattants et  cela relève de ma seule et unique signature, pas d’une autre personne. Ce qui explique que  vous avez devant vous une personne qui vient vous établir dans vos droits », a-t-il fixé.

Dans la même lancée, il a passé en revue quelques actions d’envergures que le gouvernement central a mises en œuvre ; question d’assurer la sauvegarde de ces vétérans. « Dans le budget alloué à ce département, nous débuterons avec 500 maisons pour les anciens combattants et retraités. Je vous déclare des choses qui sont déjà faites, car il est sans tabou de dire que les anciens combattants ont une part de plus de 3 milliards dans le budget actuel », a-t-il martelé.

Et de poursuivre : « …en dehors de cela, nous nous battons pour réemployer ceux qui ont encore de la vigueur, ceux-là qui peuvent utiliser leur intelligence au service de la nation, nous le faisons en accord avec les statuts des FARDC qui stipulent qu’on peut réemployer celui qui était parti en retraite. Raison pour laquelle, je me bats pour ce point ».

Rendre notre armée forte c’est commencer par ceux là qui ont déjà servi, a-t-il conclu.

Yaya Ngoma.


velit, Lorem porta. mattis mi, dictum leo. ut facilisis tempus