Tapez pour rechercher

Slider
Actualité

La prestigieuse cité du fleuve sous l’eau : conséquence d’une construction anarchique

Cité Du Fleuve 1

Construite au bord du fleuve Congo dans le quartier Kingabwa par un certain Robert Choudury, sujet Franco-Libanais, la prestigieuse cité du fleuve est depuis de fortes pluies qui s’abattent sur Kinshasa et ses environs, sous l’eau. D’après une source très crédible du Ministère de l’Urbanisme et Habitat qui s’est confié à Scooprdc.net, le manque d’expertise lors de la prospection du site et la mise à l’écart des experts congolais de l’urbanisme et habitat dans cet ouvrage qui a modifié le lit du fleuve Congo, seraient à la base de ces inondations.

Soutenu par quelques officiels véreux allant de l’armée au gouvernement, en passant par la Présidence de la République, sieur Robert Choudury tel un prince, n’avait de compte à rendre à personne depuis qu’il a obtenu cette concession des mains de Fridolin Kashweshi à l’époque ministre  des ITPR. Mais ayant appris qu’une cité résidentielle devrait être construite à cet endroit, raconte la source du média en ligne, d’abord Omer Egwake, puis Joseph Kokonyangi, tous deux anciens ministres de l’Urbanisme et Habitat, auraient successivement invité le franco-libanais pour organiser cette entreprise, tout en lui signifiant que cela relevait de leur compétence. Mais c’était un fi de la part du franco-libanais sous parapluie des officiels congolais véreux. Signe non seulement d’un sabotage, mais aussi d’un entêtement méprisant de l’autorité établie.

Ce qui fait, confirme la source de Scooprdc.net que les travaux de cette cité ont évolué et continuent d’évoluer jusqu’à ce jour sans aucun document, ni de l’urbanisme et habitat, encore moins du quartier ou de la commune. Il confirme que tous ces édifices qui abritent d’ailleurs un bon nombre des autorités civiles comme militaires sont construits sans la moindre autorisation de l’Etat congolais par ses services compétents. Tout simplement parce que le propriétaire de cette cité qui a vendu des maisons au prix de l’or, ne vivait que grâce à son trafic d’influences auprès des généraux, ministres et autres députés de l’ancienne majorité.

Aujourd’hui avec la montée des eaux du fleuve sur sa cité, qu’adviendra-t-il des occupants qui d’ailleurs, ont déjà commencé à quitter le lieu ! Un professeur de Polytechnique qui s’est entretenu avec Scooprdc.net affirme même que si l’eau commence à pénétrer sur la surface bâtie de la cité du fleuve, il y a risque d’effondrement des édifices et l’engloutissement du site par le fleuve.

Cette situation nécessiterait une enquête sérieuse, car si ce franco-libanais ne s’est jamais présenté aux différentes convocations des ministres de l’Urbanisme et Habitat, à plus forte raison, qu’en sera-t-il de sa situation fiscale ? Dossier à suivre !

Nzakomba

fringilla felis ut in Aliquam Praesent non