Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
Banner Sonas
previous arrow
next arrow
Slider
Actualité

Assemblée nationale : pour avoir agressé le VPM de l’intérieur, Papy Mantezolo et Adrien Phoba suspendus pour 5 plénières.

Adrien Phoba

Convoqué mercredi 4 décembre dernier à l’Assemblée nationale pour s’expliquer sur les tueries à Beni et inondations à Kinshasa et dans d’autres provinces, le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, de la sécurité et des affaires coutumières, Gilbert Kankonde, a été agressé par deux députés du Kongo central, Papy Mantezolo et Adrien Phoba. Suite à cet incident, ils sont suspendus  pour 5 plénières.

C’est la décision du bureau de la Chambre basse du Parlement de la République Démocratique du Congo annoncée ce jeudi 5 décembre 2019, prise conformément au règlement intérieur en son article 34 points 3 et 5. Les deux députés sont punis pour avoir pris à partie Gilbert Kankonde Malamba, justifiant leur comportement ‘’irrévérencieux’’ par le fait qu’ils n’ont pas digéré la décision de Gilbert Kankonde réhabilitant le gouverneur du Kongo central Atou Matubuana.

Pour sa part, le Mouvement du Peuple Congolais pour la République (MPCR), parti cher à  Jean Claude Vuemba dont Andrien Phoba est membre, s’est dit consterné par l’acte posé par ce dernier et déclare se désolidariser de lui. Dans un communiqué signé le 4 décembre par Jean-Marie Manatshitu Buabua, Secrétaire Permanent de ce parti, on peut lire : « le MPCR porte un jugement négatif sur ce comportement ignoble et dénonce avec la dernière énergie cette manipulation machiavélique du FCC. Lorsque l’on revendique un droit, il faut le faire avec courtoisie qui ne laisse subsister aucune amertume ».

Et au communiqué de poursuivre : « La vraie moralité ne consiste pas à suivre les sentiers battus, mais à découvrir ce qui est pour nous même la vraie voie et la suivre avec intrépidité. Il faut parfois être fier d’avoir hérité de tout ce que le passé avait de meilleur et de plus noble, sans souiller son patrimoine par des erreurs graves qui ne cadrent pas avec ce qu’on est. En rapport avec le combat noble et salvateur du MPCR et de son leader l’Honorable Jean Claude Vuemba, nous, membres du MPCR, sommes censés incarner le changement que nous voulons voir dans ce grand pays et non se comporter abusivement comme des hommes de la rue ».

En priant le Conseil National du parti de prendre toutes les dispositions utiles afin d’interpeller Adrien Phoba dans un bref délai, le secrétaire permanent du MPCR fait savoir qu’aucun de ses députés, national ou provincial n’a le droit de participer aux conciliabules du FCC.

Dorcas N.


sed in lectus vel, eget efficitur. venenatis