Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
Banner Sonas
previous arrow
next arrow
Slider
Société

Sud-Kivu : le gouverneur Théo Ngwabidje à la recherche de la paix à Minembwe, Bijombo et Mikenge

Gouverneur Sk 1

Le gouverneur du Sud-Kivu, Theo Ngwabidje Kasi, s’est rendu vendredi 15 novembre 2019 à Minembwe dans le territoire de Fizi. Ce, après avoir échangé avec les habitants de Bijombo dans le territoire d’Uvira et ceux de Mikenge dans le territoire de Mwenga. Le numéro 1 de la province était accompagné par une délégation des députés et des officiels de la MONUSCO.

L’objectif de tous ses déplacements est de ramener la paix dans ces trois territoires en proie depuis mars derniers à des tensions et des conflits ayant occasionné des dizaines de civils tués et des villages incendiés. Faisant ainsi de la sécurité l’une de ses priorités au cours de son mandat, Théo Ngwabidje Kasi a pu successivement visiter les localités de Bijombo, Mikenge et Minembwe où se trouvent des positions des casques bleus mais aussi, tout autour, des milliers de déplacés, des groupes armés congolais issus de différentes communautés en conflit mais également des groupes rebelles étrangers mis en cause.

S’adressant aux habitants de Minembwe, le gouverneur du Sud-Kivu leur a demandé de sensibiliser leurs fils et filles à quitter le maquis et intégré soit la vie civile ou l’armée congolaise. « La paix et la cohabitation entre les communautés, sont l’unique solution pour la relance de la vie normale et l’émergence de cette partie de la province. Nous devons nous accepter mutuellement et contribuer à la vision du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi de mettre l’homme au centre de toutes les actions, la restauration de l’autorité de l’Etat sous toutes ses formes », les a-t-il exhorté.

Gouverneur Sk 2

Lors de leurs échanges, les déplacés de Bijombo, Mikenge et Minembwe se sont plaints de l’inaction de l’armée ou de certains officiers qui favoriseraient l’un ou l’autre des groupes armés. Mais cela n’a pas empêché à Théo Ngwabidje d’appeler à soutien aux FARDC tout en exigeant aussi leur déploiement à Bijombo où, à ce jour, seule la Monusco a une base. « Nous avons demandé à l’armée de rester neutre, de rester une armée républicaine. On ne peut pas nier qu’il peut y avoir eu des défaillances mais jeter l’opprobre sur toute l’armée, ça je refuse », a dit le gouverneur.

Il dit avoir recueilli les revendications des communautés et devra les transmettre au président de la république Félix Tshisekedi. Il a par ailleurs promis l’arrivée d’assistance aux déplacés qui sont dépourvus de tout. « Il y a plus de 80 tonnes de produits alimentaires qui doivent venir ici. Ils vont arriver dans trois ou quatre jours. C’est l’évacuation qui pose encore problème. La météo, la hauteur, cela pose encore un problème dans cette zone », a précisé le gouverneur du Sud-Kivu.

Rappelons que des groupes armés qui s’identifient à des tribus, attisent les conflits entre différentes communautés dans cette partie de Sud-Kivu.

Alphonsine Ndibu.


adipiscing mi, Donec Donec efficitur. dolor.