Slider

Crise postélectorale : Fayulu propose la mise sur pied du HCNRI en tripartite FCC-CACH-LAMUKA

Après son premier schéma, le coordonnateur de Lamuka, Martin Fayulu revient à en proposer un second amélioré. Qui, du reste vise la mise sur pied d’un plan d’urgence, ce, en vue de sortir le pays de la crise postélectorale.  D’où propose-t-il, le Haut Conseil National des Réformes Institutionnelles (HCNRI) qui devra constituer un cadre de dialogue entre les parties prenantes, notamment les coalitions LAMUKA, FCC et CACH.

D’après ce candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018 qu’il a déclaré sur les antennes de Top Congo FM en début de cette semaine,  il sera question de proposer à la coalition FCC-CACH de diriger le pays, en période des réformes de 18 mois. Ensuite, la coalition Lamuka dont il est sociétaire va piloter le HCNRI.

En effet, le président du parti Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDE), Martin Fayulu Madidi, célèbre pour son combat de la vérité des urnes, a, depuis l’Europe où il séjourne, via une correspondance, manifesté ses véritables intentions de sauver le Congo de la crise politique. Pour ce faire, ce candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018 voudrait parmi les pistes de solutions proposées, la réalisation du grand chantier de la reconstruction de la RDC en réunissant les fils du pays à se mettre autour d’une table pour réfléchir sur la situation de crise.

Sur le sol européen, ce dernier déplore un sentiment incessant d’injustice qui dure depuis belle lurette. « Face à cela, toutes les prémisses d’une dégradation accélérée de la situation politique, économique et sociale de la République demeurent », déclare Martin Fayulu qui appelle à rompre avec les fausses solutions et à en finir avec les faux dialogues. De ce fait, ce haut cadre de Lamuka encourage tous ses compatriotes à agir en toute responsabilité.

A l’Union Africaine ainsi qu’à la Communauté Internationale, Fayulu les invite à ne pas rester infidèles dans le déni. D’où, dans ses propos, il laisse entendre ce qui suit : « il existe bel et bien crise politique dans le pays qui nécessite que l’on s’y penche sérieusement pour assurer la paix et la cohésion nationale. Afin d’amorcer le grand chantier de la construction du pays ».

A cette même occasion, l’opposant radical insiste sur la tenue d’un dialogue avec les parties y afférent qui, selon lui, devrait plancher sur les réformes urgentes et cruciales pour l’intérêt général de tous. Ces réformes devront, selon Faulu, s’opérer principalement au niveau de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), du juge contentieux électoral (Cour Constitutionnelle), mais aussi du côté de la Défense et Sécurité, de la Gouvernance, en y mettant un accent particulier sur la lutte contre la corruption et le respect des droits de l’homme.

De son côté, la coalition FCC-CACH qui n’était pas favorable au premier schéma, semble jusque là, se désintéresser de ladite proposition. Par contre il y a lieu de remarquer le mariage entre ces deux grandes plateformes au pouvoir vient de se renforcer avec la récente rencontre entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila.

J.M.

À ne pas rater

75ième session des Nations-Unies : Fatshi déçoit les va-t-en guerre !

Le président RD Congolais, Félix Tshisekedi, a participé par visioconférence à la 75ième session ordinaire des Nations-Unies ce mardi 22 septembre, où son allocution...

Nord-Kivu : les militants de l’UDPS outillés sur la conservation du pouvoir et la gouvernance avant la prochaine législature

Par Junior Akilimali. Le secrétaire général adjoint en charge de l’implantation et stratégies de l’Union pour la Démocratie...

Augustin Kabuya éclabousse Claude Nyamugabo : «Personnellement, je me demande s’il est vraiment juriste !»

Par Ginno Lungabu. Les propos du Ministre Claude Nyamugabo à Kolwezi, prédisant le retour au pouvoir de Joseph...

RDC-Politique : J.C. Nyamugabo en propagande pour J. Kabila à Kolwezi au frais de l’État

Par Nzakomba. "Le retour de joseph Kabila n'est pas un slogan, c'est une réalité. Il va retourner au...

La CENCO tacle le FCC : « une majorité parlementaire si légale soit-elle, perd sa légitimité quand elle est déconnectée des intérêts et du bien-être du peuple»

Par Dorcas Nzumea. Dans un communiqué rendu public ce jeudi 17 septembre 2020, le secrétaire général de la...

À la une

Infrastructures : CREC-7 relève le défi sur la route Mbuji-Mayi – Lac Munkamba

Comme énoncé dans son programme de gouvernance et confirmé lors de son discours à la nation au congrès devant la représentation nationale,...

Voie ferroviaire en RDC : incroyable mais vrai, un arbre pousse sur le chemin de fer

Tous les spécialistes en économie de développement sont unanimes que le développement de la RDC passe par la modernisation et la construction...

75ième session des Nations-Unies : Fatshi déçoit les va-t-en guerre !

Le président RD Congolais, Félix Tshisekedi, a participé par visioconférence à la 75ième session ordinaire des Nations-Unies ce mardi 22 septembre, où son allocution...

Guerre des ONGs : la Coalition Tous pour la RDC met à nu les intérêts cachés de Global Witness en RDC

Global Witness drapée dans ses habits vertueux d’ONG, ne fait que défendre des intérêts aussi inavouables que totalement étrangers à la...

Kasonga Tshilunde sur l’UNPC : «Nous devons oublier le passé et mettre nos forces ensemble pour aller au Congrès où tout doit se résoudre»

Par Dorcas Nzumea. « Je tiens à vous annoncer solennellement que le congrès qui a été décalé pour des...