Insécurité au Sud-Kivu: IMASKI sollicite l’implication du Gouvernement et l’invite à privilégier le dialogue 

L’inter-Mutuelle et Associations du Sud-Kivu (IMASKI), se sont dit, dans une déclaration rendue publique le 1er novembre 2019 à Kinshasa, préoccupées par la recrudescence de la situation sécuritaire et humanitaire consécutive aux hostilités récurrentes, perpétrées par les groupes armés locaux et étrangers dans les Hauts et Moyens Plateaux des territoires de Fizi, de Mwenga et d’Uvira dans la province du Sud-Kivu. Face à ces assassinats et crimes odieux dont sont victimes les populations innocentes, IMASKI invite toutes les parties prenantes, en l’occurrence le gouvernement de la République, à privilégier le dialogue qui pourra conduire à une paix durable et de prendre les dispositions nécessaires afin de mettre fin aux hostilités en vue de stopper le désastre humanitaire en cours.


La situation sécuritaire et humanitaire que prévaut dans la province du Sud-Kivu ne laisse pas indifférents les membres de l’IMASKI. C’est à cet effet qu’ils se sont réunis en assemblée générale afin d’évaluer le processus du dialogue intercommunautaire du Sud-Kivu, en cours de préparation par les 13 communautés de la province précitée, en collaboration avec le caucus de leurs députés nationaux et sénateurs, conduit sous la houlette du Gouvernement de la République.

C’est donc avec consternation et regret que les membres l’IMASKI avouent avoir suivi les déclarations de deux communautés sœurs des Babembe et des Banyamulenge, portant essentiellement sur leur suspension au processus du dialogue susmentionné et entamé ensemble. Ces déclarations, soutient cette synergie, risquent de compromettre les efforts déjà consentis dans la recherche de la paix dans cette partie de la province.

Les sociétaires de l’IMASKI estiment que la participation de ces deux communautés à ces travaux, a été non seulement parmi les éléments déclencheurs et déterminants de ce processus du dialogue mais aussi, elle a été librement consentie par tous. Pour IMASKI, les raisons évoquées par ces deux communautés pour suspendre leur participation au processus du dialogue sont de nature à exacerber davantage les violences.

En outre, les membres de la communauté des Bashi qui ont choisi d’élire domicile dans cette province à la recherche de la survie, sont victimes des assassinats et crimes odieux ciblés. 160 membres de cette communauté ont été sauvagement, atrocement et lâchement tués en l’espace d’un mois. Ne restant pas de marbre face à ces événements malheureux, IMASKI s’est dit préoccupé quant à ce.

Dorcas N.

À ne pas rater

Kinshasa : l’ONG Mille et Un Espoir sensibilise les femmes sur les violences conjugales !

La conférence-débat sur les violences conjugales, de l’amour au féminicide, a vécu samedi 28 novembre 2020 à Kinshasa à l’Hôtel Sultani. Organisée par l’ONG...

Insécurité à Goma : Patrick Munyomo dans une campagne de récupération d’armes auprès de la population !

Comme promis à sa base de Goma lors de ses vacances parlementaires précédents, le député national Patrick Munyomo, élu de la ville volcanique a...

Lutte contre la Covid-19 : Jérôme Munyangi apporte la culture de l’Artemisia à Kinshasa !

C’est sur une superficie de 60 hectares à Menkao (Est de Kinshasa) que le médecin-chercheur Jérôme Munyangi se propose avec sa fondation qui porte...

Malaise au sein du Cadre de Concertation National de la Société civile de la RDC : le CENADEP met en cause Patient Bashombe !

Un climat malsain règne désormais au sein du Cadre de concertation national de la Société civile de la République démocratique du Congo. Une situation...

Lutte contre la Covid-19 : l’UE à la rescousse des écoles et universités de Kinshasa à travers la COFED

La maladie à coronavirus n'a pas encore dit son dernier mot dans le monde, la RDC y compris. D'ailleurs, la deuxième vague de cette maladie...

À la une

Insubordination de Roland Kashantwale face à Gilbert Kankonde : l’entêtement viendrait de frères Tshisekedi, la LICOCO serait corrompue !

Suspendu par Gilbert Kankonde, Vice-premier ministre en charge de l'intérieur, sécurité et affaires coutumières, pour avoir entretenu un cachot clandestin et pour expulsion irrégulière...

Soutien à Jeannine Mabunda : hypocrisie du FCC !

Un véritable show médiatique livré hier lundi 30 novembre par les députés nationaux du Front Commun pour le Congo (FCC) au Palais du Peuple...

Dossier Bukanga Lonzo : Ruberwa et Mwilanya à l’ANR ou pas à l’ANR ?

Le rapport de l’Inspection Générale des Finances (IGF) sur le Parc Agro-industriel de Bukanga Lonzo ferait-il déjà des victimes. D’après les sources de scooprdc.net,...

Regards croisés sur les consultations populaires et nationales de 1990 et de 2020 en RDC : L’histoire se répétera-t-elle ?

Tribune de Jean-Chrysostome VAHAMWITILes consultations sont-elles l’expression des crises électorales et de légitimité ? L’histoire se répétera-t-elle ? A travers une analyse purement...

Kinshasa : l’ONG Mille et Un Espoir sensibilise les femmes sur les violences conjugales !

La conférence-débat sur les violences conjugales, de l’amour au féminicide, a vécu samedi 28 novembre 2020 à Kinshasa à l’Hôtel Sultani. Organisée par l’ONG...