Tapez pour rechercher

Slider
Société

Ebola : la RDC réceptionne une partie du premier lot du deuxième vaccin

Moise Kakule Kanyere, ministre provincial de la santé du Nord-Kivu, a réceptionné, le vendredi 1er novembre à Goma,  11000 doses sur les 50.000 prévues pour le 1er lot du deuxième vaccin contre le virus Ebola, Johnson & Johnson. Arrivé par l’aéroport de Goma, ce premier lot, à en croire le ministre de tutelle, vient soulager la population du Nord-Kivu et d’ailleurs à une éventuelle épidémie à la maladie à virus Ebola.

En effet, ce vaccin vient en complément au 1er vaccin contre le virus Ebola (qui utilise la stratégie en ceinture dans les zones infectées par la MVE) et concernera les populations des zones non infectées par la 10ième épidémie de la maladie à virus Ebola.

Véronique Urbaniak, coordinatrice vaccination pour le MSF/Goma, a signalé que les vaccins sont arrivés au niveau de Goma congelés et vont être conservés dans les congélateurs. Ils seront par la suite, transportés au niveau de site de vaccination et utilisés selon le besoin en vaccin tout au long de la journée. « MSF se réjouit de participer à cette étude clinique qui constitue pour notre institution un atout important pour la lutte contre la maladie à Virus Ebola », a-t-elle indiqué.

Pour le coordonnateur général de la riposte à la maladie à virus Ebola, le professeur Steve Ahuka, ce vaccin est un nouvel outil qui sera utilisé dans les activités de la riposte pour protéger un certain nombre de compatriotes contre cette maladie très meurtrière. « Avec l’expérience de la RDC dans le programme élargi de vaccination de routine , ainsi qu’avec celle qui vient d’être fait avec le premier vaccin contre Ebola , on pourra bien le conserver et ce vaccin sera stable », a-t-il affirmé.

Il sied de signaler que ce vaccin vient de la Belgique et a l’avantage d’être conservé à la même température que les vaccins traditionnels utilisés par la RDC. Et pour rappel, depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 245.999 personnes ont été vaccinées. Le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin RVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck.

Dorcas Nzumea.

ipsum efficitur. libero venenatis, dolor. ut nunc luctus id,