Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
previous arrow
next arrow
Slider
Actualité

RDC-Sécurité : une pétition pour le retour des ex-Faz en circulation pour signature

Unité De Valeurs

A place Gare centrale dans la commune de la Gombe, était visible ce samedi 19 octobre un groupe des personnes arborant des T-shirts blancs sur lesquels l’on pouvait lire « PETITION RETOUR EX-FAZ » ou encore « PETITION MUR RDC ET RWANDA ». Renseignement pris sur place par le reporter de Scooprdc.net, c’était des militants de Unité des Valeurs, parti politique de Me Michel Okongo Lomena. Ils étaient en train de récolter des signatures de Kinoises et Kinois en vue de remettre ce document pétitionnaire au président de la République Félix-Antoine Tshisekedi.

Contacté par téléphone par le média en ligne, Me Michel Okongo confirme l’activité de ses militants, mais affirme en passant que c’est juste la volonté exprimée par tout le peuple congolais, que lui en tant que politique, essaie d’organiser. A la question de savoir pourquoi une pétition pour l’érection d’un mur entre la RDC et le Rwanda, l’avocat répond en ces termes : « D’abord s’agissant du mur, il faut dire que c’est un mur de sécurité et non de séparation. Après avoir tout tenté pour remettre la sécurité à l’Est, l’insécurité est toujours permanente. Nous avons eu des négociations, des contacts ou des accords et à un moment donné, nous avons même pris des armes pour nous défendre, mais ça n’a pas tenu. Voilà pourquoi la population congolaise estime qu’il nous faut ériger un mur de sécurité comme il en existe entre les USA et le Mexique, entre Israël et la Palestine. C’est seulement 213 Km. Vous savez, nous avons perdu plus de 12 millions de congolais. Aucun pays de la sous-région n’a connu autant de perte ».

Quant au retour des ex-Faz et de tous ceux que la RDC peut avoir comme spécialistes en matière de sécurité, l’avocat Okongo estime que le Congo (ex-Zaïre) fut l’un de rares pays en Afrique à envoyer ses militaires dans de meilleures académies militaires à travers le monde. Et aujourd’hui, dit-il, le pays a besoin de leur expertise. Pour cela, nous souhaitons que chef de l’Etat qui a demandé à ce que tous les congolais qui sont à l’extérieur puissent rentrer, s’y implique. « …Je ne vous apprends pas de choses que vous connaissez déjà ! Vous savez que Kabila est arrivé, l’AFDL est arrivée, on a tué certains, d’autres sont passés par l’émail du filet et se sont retrouvés à l’extérieur et nous voulons qu’ils viennent, qu’ils rentrent au pays et que l’Etat-major Commandement saura comment les utiliser… », déclare-t-il.

Très convaincu de la portée de son action bien que sa structure ne soit pas de la mener dans toutes les provinces, Me Okongo rassure que le congolais est entrain de s’engager par sa signature à travers cette pétition qui, promet-il, sera remise à qui de droit d’ici la fin décembre 2019.

Danny Mangbau.


quis amet, eget velit, suscipit pulvinar Donec in Praesent