Tapez pour rechercher

previous arrow
next arrow
Slider
Actualité

FONUS : de sa prime de rétrocession détournée par Kibassa Maliba, Emery Okundji en parle aux militants du parti

Img 20191012 Wa0657

Sans y aller par le dos de la cuillère, le ministre sortant de PT-NTIC, Emery Okundji Ndjovu a soutenu des propos, ce samedi 12 octobre, devant la jeunesse des Forces Novatrices pour l’Unité et la Solidarité (FONUS) qui portent des accusations de détournement à l’endroit de son successeur à la tête du Ministère de Postes Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information ainsi que de la Communication, Augustin Kibassa Maliba.

« Mon successeur a cru trouver une manne venue du ciel, lorsqu’au lendemain de la remise et reprise la prime de rétrocession du mois de juillet 2019 a été payée au Ministère des PTNTIC…  Ainsi, dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 septembre, assisté de son Directeur de Cabinet qui est en même temps Secrétaire Général de son Parti Politique, ce ministre s’est fait remettre la totalité de la quotité (NDLR : prime de mobilisation des fonds) revenant aux membres du Cabinet sortant des mains de l’agent comptable préposé aux dépenses au Secrétariat Général des PTNTIC en usant des menaces de sanctions disciplinaires à son endroit », a révélé le désormais député national au cours d’une matinée politique d’échange avec la base du parti politique FONUS.

Lire aussi :
Messe en mémoire des victimes du 31 décembre 2017 : « ils sont morts pour entonner ce chant du non à la médiocrité, du non au désespoir ! »

Img 20191012 Wa0660

Emery Okundji ne décolère pas dans sa quête de justice d’être payés lui et ses anciens collaborateurs au PTNTIC de leur prime pour mobilisation de fonds lors de leur dernier mois d’exercice. « Je ne cours pas derrière l’argent mais j’exige le respect de mon droit et ceux des membres de mon ancien cabinet ministériel. Cette prime constituant une motivation pour les agents publics ayant participé effectivement à la réalisation des recettes au profit du trésor public est légale et effective même au ministère des Finances. A-t-on entendu les anciens de ce ministère se plaindre parce que ne l’ayant pas reçue? « , interroge Emery Okundji qui promet de rechercher le respect de son droit et par sa connaissance des voies de l’exercice parlementaire, si cela s’avère nécessaire par des voies légales.

Main sur le cœur, l’homme balaie les allégations d’un prétendu détournement de sa part à hauteur de 400.000 USD. Selon lui, les auteurs de cette rumeur relayée à travers les réseaux sociaux et « une certaine presse » sont bien connus. Seulement, lui ne cesse d’exiger le respect de son droit quant à la mobilisation des fonds que lui et son Cabinet ont pu faire le dernier mois de leur passage au PTNTIC. « Tout le monde sait combien j’ai travaillé avec conscience et patriotisme… Moi-même lors que la Secrétaire Général des PTNTIC venant, après ma remise et reprise, me dire que la prime de mon prédécesseur et le Cabinet sortant était là, je lui avais recommandé de la remettre à qui de droit « , a-t-il tranché dans sa démarche tenace de recouvrer ses droits.

Lire aussi :
Kongo central : le gouverneur a.i. installé !

D’après les informations parvenues à Scooprdc.net, cette affaire serait déjà officiellement portée auprès du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Aussi, que le ministre de PT-NTIC incriminé aurait déjà ponctionné sur cette prime pour se servir lui-même et qu’à l’heure actuelle il se débrouillerait pour reconstituer cette somme d’autrui. Dossier à suivre

Danny Ngubaa


suscipit ut nec ut Praesent amet, Aliquam