Tapez pour rechercher

Actualité

Spéculation sur le crash de l’Antonov 72 : Constant Mutamba met en garde Fils Mukoko et accuse Lamuka d’infiltrer l’UDPS avec des badauds

Réunissant les chevaliers de la plume dans son cabinet de travail cet après midi de samedi 12 octobre, Constant Mutamba a mis en garde Fils Mukoko, chef de ‘’Talibans’’ de l’UDPS et ses commanditaires. Et par la même occasion, le président de la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC) a  accusé la coalition Lamuka de chercher à isoler le président Félix Tshisekedi, en profitant de la stupeur qui a gagné le pays au lendemain du crash de l’Antonov 72 transportant la logistique présidentielle de Goma à Kinshasa.

Le président de la NOGEC affirme avoir porté plainte contre Fils Mukoko et demande aux autorités de l’UDPS de maîtriser leurs militants, car le comportement et l’attitude de ces derniers sont inacceptables dans un pouvoir de coalition. Constant Mutamba ne s’arrête pas là, il accuse ouvertement Lamuka de vouloir isoler politiquement le chef de l’Etat, car d’après l’avocat, Martin Fayulu et compagnies n’ont jamais digéré leur échec à l’élection présidentielle.

Lire aussi :
scooprdc.net : joyeux anniversaire à nous-mêmes !

« …je ne voudrais pas vous faire dire les ressenties de ce qu’ont été les réactions des différents cadres du FCC. Mais aujourd’hui, nous remarquons que cette même coalition procède à beaucoup de chantages et ça, c’est extrêmement inacceptable. Vous avez un jeune de notre génération qui semble déconner dans ses prises de positions. Il s’appelle Fils Mukoko. Nous avons observé ses sorties médiatiques… », explique Constant Mutamba à la presse.

En menaçant de mettre fin à la coalition, selon Mukoko et ses commanditaires, dit Mutamba, cette situation ne mettra pas en mal le Front Commun pour le Congo (FCC), car elle profite plutôt au Cap pour le Changement (CACH) qu’au FCC qui a raflé la majorité au parlement, mais la sagesse de son autorité morale Joseph Kabila a fait qu’il opte pour une coalition plutôt que pour une cohabitation. Voilà pourquoi, Mutamba demande à ce que ces individus soient sanctionnés par l’UDPS, car ils sont tous connus en dehors de Fils Mukoko.

Lire aussi :
Audit exigé dans tous les ministères : l'ANR donne de l’insomnie  

Pour le président de la NOGEC, l’UDPS est infiltrée par des badauds de Lamuka qui veut voir la coalition voler en éclat. Par ailleurs, il met en garde tout groupe d’individus qui voudrait nuire à l’intégrité de Joseph Kabila, qu’il le trouverait sur son chemin. Et pour cela, dit Constant Mutamba, il est prêt à recourir même aux méthodes non conventionnelles.

Quant à sa démarche auprès du procureur, Constant Mutamba se dit serein, et rassure qu’il est en droit de porter plainte pour imputation dommageable et s’attend à ce que justice soit faite.

Ben Lévi


tristique amet, risus Praesent ipsum elit. ut Lorem at tempus Praesent