Tapez pour rechercher

Actualité

Haut-Uele : serait-ce une intervention maladroite du ministre André Lite Asebea ?

André Lite

Dans un communiqué signé ce vendredi 11 octobre, le ministre des Droits Humains au Gouvernement Ilunkamba a mis en cause les forces de l’ordre d’Isiro qui auraient, selon lui, infligé des traitements dégradants aux membres de l’ancien gouvernement provincial alors que ces derniers marchaient pour réclamer leurs arriérés de salaire et leurs indemnités de sortie. « Le ministre des Droits Humains condamne fermement l’usage excessif de la force par les forces de l’ordre à Isiro en marge de la manifestation de ce jeudi 10 octobre 2019 », peut-on lire dans ce communiqué de Me André Lite Asebea qui martèle que la liberté de manifester est garantie par la constitution de la république et ce droit doit être de stricte observance.

En réaction à ce communiqué du ministre national des Droits Humains, le porte-parole du gouvernement provincial du Haut-Uele a, ce samedi 12 octobre, fustigé cette affirmation d’André Lite qu’il qualifie de ‘’gratuite’’ et ne reposant sur aucune source fiable. « Eu égard à ce qui précède, le Gouvernement provincial considère qu’une telle position s’apparente tout simplement à une récupération politicienne qui ne dit pas son nom », écrit Me Jean Ngelia Abusa qui reproche à André Lite de n’avoir pas attendu les conclusions des investigations telles qu’insinuées par lui-même et qui ne s’est pas donné la moindre peine de s’informer auprès des autorités compétentes.

Lire aussi :
Réception des matériels roulants par la CENI : il était aussi là !

Cette récupération politicienne est aussi dénoncée dans la déclaration du Gouvernement provincial du Haut-Uele à l’issue du Conseil des ministres et du Comité provincial de sécurité tenus hier par le Gouverneur Christophe Basene Nangaa. « …les membres du Conseil des ministres et du Comité provincial de sécurité élargi ont condamné avec dernière énergie les manifestations illégales commanditées par des officines politiques bien connues… », stipule cette déclaration.

En effet, il est reproché à André Lite, même si on ne le dit pas ouvertement, de souffrir encore des séquelles des querelles électoralistes. Bien qu’il soit, non seulement natif de Wamba comme le gouverneur Christophe Baseane Nangaa, mais également membre du FCC comme lui, André Lite qui n’a jamais digéré l’échec de Jean-Pierre Lola Kisanga dont la colistière (vice-gouverneur) était de la CCU son parti, est loin d’aménager le gouverneur Baseane Nangaa et son gouvernement. Mais seulement ici, il a maladroitement agi dans la précipitation.

Lire aussi :
RDC : une PNC et une ANR inutilement faiseuses des vedettes…

Georges Ilunga.  


Aliquam ipsum mi, nec libero. vel, consequat. dolor