Tapez pour rechercher

Actualité

MRSIT : José Mpanda réconforté par la promesse de Fatshi de redynamiser les instituts de recherche scientifique

Lors de l’inauguration de l’Institut International d’Agronomie Tropicale (IITA), mardi 08 octobre à Kalambo (50Km de Bukavu, Sud-Kivu), le président de la République Félix Tshisekedi a promis la relance des tous les Instituts Nationaux de Recherche Agronomique (INRA) qui, a-t-il déclaré, ont concouru à la mise au point des espèces de cacao et palmier à huile qui font aujourd’hui la prospérité du Ghana, de la Côte d’Ivoire  et de la Malaisie. Une promesse beaucoup saluée par le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technique (MRSIT) présent à la cérémonie de l’inauguration de l’IITA rénové et de qui dépendent toutes ces institutions.

« C’est moi qui suis à l’honneur et l’homme le plus heureux ce jour parce que nous sommes dans mon domaine de la recherche. Et je suis très flatté par cette promesse ferme du chef de l’Etat Antoine-Félix Tshisekedi. Ferme parce que quand il promet souvent, il réalise. Et nous sommes très convaincus qu’il le fera aussi pour notre secteur », déclare José Mpanda Kabangu qui estime qu’il n’y a pas de développement sans recherche, sans innovation.

Lire aussi :
Ne Muanda Nsemi : « Un pays dont les citoyens sont constamment inquiétés, ne se développera pas »

Et d’ajouter : « Mon Ministère, comme je l’ai toujours dit, est transversal. Il s’immisce qu’on le veuille ou pas dans beaucoup de ministères. Comme ici à IITA, les recherches selon effectuées dans le domaine de l’agriculture. Donc, nous devons collaborer avec le ministère de l’Agriculture. Ce qui me pousse à déclarer sans être contredit que notre ministère est le socle du développement et de l’émergence de la RDC ».

Pour le patron de la Recherche scientifique, l’attention du Gouvernement, ce qu’il doit d’ailleurs plaider et se faire avocat, doit être focalisée sur d’autres centres de recherche étatiques, 28 au total, qui émergent du budget de l’Etat mais qui sont dans la majorité dans la précarité. En effet, après échanges qu’il a eus depuis sa prise des fonctions avec les différents comités de gestion des centres de recherche dans divers domaines (mines, télédétection, nucléaire, sciences humaines, …), José Mpanda réalise que tous sont butés à la seule difficulté de frais de fonctionnement qui fait que le travail de chercheurs ne se fasse pas comme il se doit. La dernière allocation du Gouvernement des frais de fonctionnement pour de la plupart de ces centres de recherche date de 2016.

Lire aussi :
Acquittement de JP Bemba, aveu de la CPI : la Chambre de première instance III avait commis des erreurs à deux égards importants !

‘’Bagarreur’’, José Mpanda déclare s’investir non seulement pour la concrétisation de la promesse du Président Félix Tshisekedi faite à Kalambo, mais également pour attirer l’attention du premier-ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, lui-même grand professeur d’universités et chercheur pour que la recherche scientifique reprenne correctement sa vie en RDC à travers les différents centres sous tutelle de son ministère.

Img 20191009 Wa0010

Signalons que la Fédération de Congo Espoir, son parti politique qui l’a accueilli à Bukavu, a remercié le chef de l’Etat Félix Tshisekedi à travers des calicots, pour avoir accepté le choix porté sur lui comme membre du Gouvernement par l’autorité morale du Front Commun pour le Congo (FCC), le président honoraire Joseph Kabila.

Owandi.


venenatis et, libero dolor. mattis id