Tapez pour rechercher

Actualité

Plainte et autres accusations contre Bruno Tshibala : l’homme est clean, selon ses plus proches

Brutshi

Bruno Tshibala est, ces derniers jours, la personne sur qui des boulets rouges sont tirés. Tous ses détracteurs l’accusent de leur devoir de l’argent. Un très proche de l’ex-premier ministre contacté par Scooprdc.net réagit : « c’est un groupe de prétendument propagandistes et mobilisateurs du parti (NDLR : UDPS/Tshibala) qui s’agitent avec des fausses vidéos, tantôt pour réclamer 26 mois, tantôt 6 mois de salaires alors qu’ils n’avaient jamais travaillé à la Primature ».

L’interlocuteur du média en ligne les qualifie de ‘’drogués manipulés’’ dans le seul but de nuire au ‘’prestigieux’’ nom de Bruno Tshibala envers qui, dit-il, la nation est beaucoup reconnaissante pour avoir organisé sur fonds propres les  élections ayant conduit à l’alternance saluée par tous. « Voulaient-ils voir l’alternance à la tête du pays et un statu quo hanté à la primature pour penser jouir ? », s’interroge ce proche de Bruno Tshibala qui ajoute : « ceux qui connaissent bien cet homme de Tshibala, socialiste bon teint, savent qu’il a horreur de s’accaparer d’un centime d’autrui ou de la république ».

S’agissant des conseillers et autres chargés d’études qui se plaignent du détournement de leurs salaires par Bruno Tshibala, son plus proche contacté par Scooprdc.net déclare : « au niveau de la Primature, tous les membres ont touché leurs salaires et indemnités de sortie à Equity Bank au mois de mai. Même ceux qui avaient des arriérés de trois mois. Et lors de cette paie, il a été consigné que cette dernière consacrait la fin de prestation de tous les membres à la Primature, à l’exception de 42 retenus pour préparer la remise-reprise. Il est un non sens que quelqu’un ayant touché ses indemnités de sortie au mois de mai, vienne réclamer le paiement de son salaire pour juin, juillet et août ».

Pour ce plus proche de Brutshi comme aiment l’appeler ses fanatiques, la lettre qui circule dans les réseaux sociaux et attribuée au procureur général près la Cour de cassation qui recommanderait une enquête à son sujet, est un faux document à caractère d’un vrai tract. « Bruno Tshibala est serein, imperturbable, confiant et se moque de ces ignominies », conclut-il.

Lire aussi :
Dossier de Moise Katumbi en justice : les juges de Tripaix Lubumbashi/Kamalondo déculottés par  la Cour de cassation

Ginno Lungabu


luctus amet, Sed velit, mattis pulvinar nunc dolor odio Phasellus