Tapez pour rechercher

Politique

Scandale sexuel au Gouvernorat du Kongo central : Constant Mutamba conduit une mission du FCC à Matadi

Fcc 2

Le coordonnateur du Front Commun pour le Congo (FCC) envoie ce dimanche 22 septembre à Matadi dans le Kongo central, une délégation de six personnes conduite par Me Constant Mutamba. L’objet de la mission est de s’enquérir de la situation politique au Gouvernorat au Kongo central, peut-on lire dans cet ordre de mission signé par Néhémie Mwilanya.

Visiblement, le FCC qui avait déjà exprimé publiquement son désaveu sur le tandem Matubuana – Luemba et garderait un souvenir amer de l’élection qui a vu Atou Matubuana gagner au détriment de Simon Floribert Mbatshi Mbatshi, candidat de Joseph Kabila, voudrait aller jusqu’au bout de sa logique de récupérer la gestion de cette province.

Non sans raison, le fait que sa délégation s’amène au chef-lieu de la province du Kongo central à la veille de la convocation de la plénière de l’Assemblée provinciale devant statuer sur le réquisitoire du procureur général près la Cour de cassation ayant solliciter de cet organe délibérant l’autorisation de poursuivre le gouverneur Atou Matubuana qu’il accuse d’être commanditaire du scandale sexuel intervenu entre son assistante et son vice-gouverneur, n’est pas anodin.  Pour tout esprit lucide, le soubassement de cette mission composée de Me Constant Mutamba de la NOGEC, Jean Kimbunda du PPRD, Nelly Mwinga de ACO, Roger Mwaka du Centre, Schadrac Baitsura de AAB et le professeur Marie Nyange de AA/a, est de ‘’travailler’’ les députés provinciaux pour un vote massif en faveur du réquisitoire du PG Flory Kabange Numbi.

Lire aussi :
Claudel-André Lubaya sur le meeting du FCC : « les 180 mille personnes vues par la PNC-FCC étaient financièrement conditionnées et politiquement non engagées »

Une recommandation déjà exprimée par les députés nationaux de cette province qui, dans leur correspondance adressée au gouverneur intérimaire le 19 septembre, lui annonçaient leur marche pacifique pour exiger aux députés provinciaux de voter pour la demande du haut magistrat de la Cour de cassation.

Mais rien n’est encore gagné ni pour le FCC qui tient à débarrasser le ‘’rebelle’’ Atou Matubuana (NDLR : membre du PPRD, il s’était présenté en indépendant à l’élection du gouverneur de province qui l’a gagnée face au candidat officiel du FCC, Simon Mbatshi Mbatshi), ni pour les députés nationaux parce que selon les indiscrétions faites à Scooprdc.net, Atou Matubuana ne lésine pas sur les moyens. On raconte même que son retour à Matadi aurait été facilité par les 100 mille USD et un véhicule qu’il aurait remis au VPM Gilbert Kankonde. Et sur place à Matadi, il aurait actionné la machine de corruption des députés provinciaux. Entre 30 mille et 50 mille USD serait la cagnotte qu’il propose aux décideurs de son sort. A l’un d’eux, il aurait remis 280 sacs de ciment.

Lire aussi :
Rejet des candidatures à la Présidentielle 2018 : le Procureur près la CC favorable pour Badibanga et Ifoku et défavorable pour Bemba, Muzito et Gizenga.

Somme toute, c’est ce lundi 23 septembre que le sort sera scellé à l’issue de la session extraordinaire convoquée à l’Assemblée provinciale spécialement pour examiner la requête du procureur général près la Cour de cassation. Attendons voir !

Ben Lévi


massa Aliquam leo. fringilla nec dolor mattis Praesent