Tapez pour rechercher

Politique

RDC-Politique : Lisanga Bonganga crée Telema

Lisanga Bonganga. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Après sa rentrée politique annoncée dans l’opposition, jeudi 12 septembre dernier, l’ex-ministre d’Etat en charge des relations avec le Parlement a fait une autre sortie médiatique ce lundi 16 septembre. Le très critiqué Lisanga Bonganga a déclaré souhaiter être privé de tout, sauf de sa citoyenneté et de son statut d’acteur politique. Une façon de répondre à ses détracteurs qui n’ont pas digéré ses propos selon lesquels ‘’c’est Martin Fayulu qui avait gagné l’élection présidentielle de décembre 2018’’.

Vieux Saïo comme on l’appelle, a répété les mêmes propos mais en les accentuant cette fois : « …si les élections ont eu effectivement lieu le 30 décembre 2018, elles ont été tout, sauf démocratiques, transparentes et crédibles. Le peuple congolais qui s’est massivement mobilisé pour accomplir son devoir civique a été victime d’un véritable braquage électoral ; monsieur Kabila ayant décidé de confisquer la souveraineté du peuple consacrée à l’article 5 de la Constitution et ce, à la suite d’un deal privé conclu avec monsieur Félix Tshilombo, qu’il a nommé président de la République, comme il a nommé les députés nationaux et provinciaux, etc. ».

Caricaturant la situation actuelle du pays, celui qui était jusque hier ministre d’Etat ne s’empêche de dire que la RDC est actuellement dirigée par trois présidents : un président nommé, qui porte le ‘’costume’’ de président de la république, mais qui n’a aucun pouvoir ; un autre président élu, mais à qui on a refusé l’exercice du pouvoir et un ancien président qui lui, détient l’imperium du pouvoir en ayant le contrôle de la quasi-totalité des institutions de la république en tant que chef de file du FCC

Lire aussi :
Réception des gouverneurs FCC à Kingakati par Joseph Kabila : rien de ridicule pour Fatshi ! 

« Cette situation d’illégitimité et de mainmise sur les institutions est toxique pour notre pays en ce qu’elle va impacter négativement sur l’efficacité des institutions et donc sur le vécu quotidien de notre population », déclare Vieux Saïo qui a pris l’initiative de lancer un mouvement citoyen dénommé ‘’Telema’’, entendez « lève-toi » qui, dit-il, est un mouvement de pression qui va s’employer à mobiliser le peuple, un mouvement d’éveil collectif de conscience pour la consolidation de la démocratie, la promotion de la paix et le développement du pays.

Pour cela, il invite tous les Congolais épris de paix et assoiffés de démocratie, y compris les compatriotes de la diaspora à s’approprier le mouvement Telema pour, soutient-il, le décollage définitif de la RDC. Son appel sera-t-il suivi vu la controverse autour de sa personne ? A chaque congolais sa réponse.

Lire aussi :
Scandale sexuel au Kongo central : le PG Flory Kabange cloue le gouverneur Atou Matubuana au pilori

Owandi.


venenatis, velit, sem, adipiscing commodo tempus ante. Praesent Aliquam accumsan diam