Tapez pour rechercher

Slider
Actualité

Justice-RDC : Oly Ilunga au gnouf !

L’ancien ministre de la santé Oly Ilunga a été appréhendé ce matin de samedi 14 septembre par la police après avoir tenté de quitter clandestinement le pays. Or, le Parquet général le lui avait interdit vu les graves soupçons qui pesaient sur lui dans l’affaire de 80 millions de dollars reçus du programme mondial d’appui à la santé lorsqu’il fût ministre de la santé publique de la RDC, qu’il devait justifier. D’après le communiqué du porte-parole de la Police, Pierrot Muanamputu, l’ex-ministre de la santé qui s’était réfugié dans un appartement où il a été cueilli, chercherait à quitter Kinshasa par Brazzaville, via le Kongo central.

Très atypique, cet ancien ministre de la santé des gouvernements Badibanga puis Bruno Tshibala a géré le secteur de la santé comme sa chasse gardée. Dans son article « Gestion des fonds contre Ebola : Oly Ilunga au centre d’une controverse déshonorante » il y a plus d’une année, le média en ligne dénonçait déjà les méthodes de gestion peu orthodoxes de ce médecin belge d’origine congolaise. Cet article avait valu à son auteur une audition serrée au CESAC, car semblerait-il, le ministre actuellement au gnouf se serait plein de la diffamation. Maintenant Ubi sumus ? La vérité étant têtue, Oly Ilunga fait face aujourd’hui à la réalité, non seulement qu’il sera verbalisé, mais il risque un procès pour détournement de deniers publics et crimes économiques.

Pour rappel, l’ancien ministre de la santé qui a démissionné au lendemain de la décision du chef de l’Etat Félix Tshisekedi de changer les animateurs du comité de pilotage de la lutte contre la maladie à virus Ebola, avait dans sa lettre de démission tenu de propos très peu courtois en l’endroit du président de la république. Par la suite, une lettre des instances internationales est venue lui demander de comptes au sujet de 80 millions de dollars que l’homme n’a jamais justifiés jusqu’à ce jour. Certainement son conseiller financier de l’époque qui n’est personne d’autre que son fils pourra aider ‘’papa’’ à justifier l’argent d’autrui.

Nzakomba

porta. leo. Aliquam facilisis pulvinar mattis ultricies ut