Tapez pour rechercher

Actualité

Le M17 et Augustin Kikukama face au décès de Robert Mugabe : « le peuple congolais a perdu un sincère et un vénérable ambassadeur populaire   

C’est dans un message de condoléances adressé à l’ambassadeur du Zimbabwe en RDC le samedi 7 septembre dernier, que le secrétaire général du Mouvement du 17 Mai (M17/Kikukama) s’est exprimé pour présenter les condoléances de son parti et ceux du peuple congolais à la famille biologique de l’ancien président Zimbabwéen Robert Gabriel Mugabe et au peuple frère du Zimbabwe, suite à la disparition de ce dernier le 6 septembre dernier dans un hôpital Malaisien où il avait été admis cinq mois auparavant.

Dans son message, le secrétaire général de M17, Augustin Kikukama a rappelé l’amitié qu’il y avait entre le disparu et la RDC : « Robert Mugabe était un ami de la République Démocratique du Congo, tout au long de sa vie, pionnier de l’amitié entre nos deux peuples, initiateur de la coopération économique et militaire, et témoin important des relations entre nos deux pays », peut-on lire au premier paragraphe de ce message.

Rappelant les différents épisodes qui ont conduit à l’intervention militaire de son pays en RDC, le M17 se remémore le combat héroïque du père de l’indépendance du Zimbabwe alors Rhodésie du sud. « Feu Robert Mugabe  était une personnalité unanimement respectée et très aimée dans mon pays et symbolisant avec force cette communauté de destin entre nos deux pays. Considéré comme un des pères de la lutte pour l’émancipation du peuple africain, nous garderons tous dans nos mémoires la position digne du Président Robert Mugabe pendant la Guerre d’occupation imposée à la RDC et sa participation dans la lutte contre la balkanisation de mon pays ».

Et Augustin Kikukama d’ajouter : « En Août 1998 ; alors que mon pays subissait l’attaque injustifiée de la part du Rwanda et de l’Ouganda, le Président Robert Mugabe n’avait pas hésité de faire intervenir militairement le Zimbabwe afin de sauver la RDC de la balkanisation orchestrée par des puissances extérieures. Depuis l’avènement de M’zee Laurent Désiré Kabila au pouvoir en Mai 1997 jusqu’à l’assassinat de ce dernier en 2001, le Président Robert Mugabe avait plusieurs fois visité la RDC, et a toujours été présent et prêt à engager sa personne pour défendre les intérêts de la RDC ».

Cette attitude hautement appréciée dit le message, a scellé l’amitié entre le Zimbabwe et la RDC en le considérant comme bon proche et bon ami de la RDC. Augustin Kikukama conclut son message en affirmant que le décès du Président  Robert Mugabe est une perte immense pour l’amitié et l’unité africaine. Le peuple congolais a perdu un sincère et un vénérable Ambassadeur populaire.

Ben Lévi


dolor vulputate, ut suscipit ut venenatis, leo ultricies vel, quis,