Tapez pour rechercher

Actualité

Faux bruit : François Muamba est super bien portant !

Un tweet d’un média en ligne pourtant respecté mais qui a perdu les pédales et est tombé dans un sensationnel regrettable, a circulé ce mardi 10 septembre sur la toile avec grande vitesse, annonçant une mauvaise nouvelle qui serait arrivée au sénateur François Muamba. Avec sa photo en illustration, le fameux tweet stipule : « Urgent !! François mamba vient d’être évacué sur Paris suite d’un AVC apprend @NeticNews d’une source aéroportuaire sûre. Plus de détails dans les heures qui suivent ».

Non seulement que dans la précipitation de vite mal informer, ce média écrit mal le nom du sénateur (mamba au lieu de Muamba), mais aussi les détails promis dans les heures qui suivent ne sont pas arrivés. Même pas un simple démenti après s’être réalisé que sa fameuse ‘’source aéroportuaire sûre’’ lui a filé un canular.

Pour couper court à cette fausse information, François Muamba a vite réagi sur son compte Twitter : « #RDC je salue mes estimés #followers (+20.000) et leur demande d’ignorer la campagne ignoble menée par une certaine presse qui fantasme depuis qlq jours sur mon nom. J’ai quitté le pays en parfaite santé le 20 août pour un repos (mérité) loin des hallucinations qui se publient ».

Ici sur place à Kinshasa, Génie Kande, collaborateur de François, en sa qualité d’ancien journaliste s’étonne que ses confrères n’aient pas le temps de vérifier une si simple information comme celle-ci. « La moindre de chose pour mon confrère qui a publié cette information qui s’avère malheureusement fausse sur toute la ligne, était de poser d’abord la question de savoir si François Muamba séjournait à Kinshasa parce que ces derniers temps ses confrères qui ont parlé de son absence au gouvernement ont bien signalé qui séjournait en Belgique. Un vrai journaliste c’est celui qui lit ses confrères et les écoute à la radio et à la télé », déplore Génie Kande qui annonce le retour de François Muamba avec qui il a parlé aujourd’hui, au cours de cette semaine. Donc, il y a eu plus de peur que de mal.

Ginno Lungabu  


vulputate, elementum ultricies tristique dolor. commodo dictum nunc