Tapez pour rechercher

Politique

Ministère de la RSIT : José Mpanda occupe son fauteuil !

Comme programmée ce lundi 09 septembre dans les ministères, la cérémonie de remise-reprise a aussi eu lieu au Ministère de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique (RSIT). Le ministre sortant intérimaire, Daniel Paluku, a révélé à son successeur, José Mpanda Kabangu que les défis à relever dans ce ministère sont nombreux, notamment la dotation des plusieurs structures des bureaux pour leur permettre de bien fonctionner et travailler.

Pour Daniel Paluku, la RSIT n’est pas seulement un vaste ministère, mais aussi un ministère très stratégique pour le pays du fait que tous les domaines de la vie y dépendent (médecine, agronomie, industrie, énergie, mines…).

Le nouveau ministre qui reconnaît aussi que son ministère est le socle de tous les ministères puisque ayant des effets transversaux,   promet de se battre pour valoriser son secteur en se basant sur la nouvelle vision du président de la république Félix Tshisekedi à qui, il a rendu les hommages pour le choix porté à sa modeste personne. La même reconnaissance, José Mpanda l’a manifestée envers le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, son chef direct mais aussi envers son autorité morale du FCC, le président honoraire Joseph Kabila.

« C’est un ministère que moi j’estime être le socle du développement de tous les autres ministères puisque je considère que c’est un ministère qui doit être transversal. Je ne viens pas dans ce ministère pour la rupture, je viens pour la continuité mais une continuité basée sur la nouvelle vision que nous allons tous imprimer », a déclaré José Mpanda aux membres du cabinet sortant devant l’accompagner dans le premier temps et aux responsables de différentes structures dépendant du ministère.

Pour ce faire, Mpanda a dit avoir besoin de l’expertise et de la compétence du monde scientifique pour arriver à donner une valeur ajoutée, un contenu à son ministère. Il promet de faire de ce ministère le plus envié de tous. « Il semble que c’est le ministère que les gens n’aiment pas beaucoup », a-t-il ironisé avant de promettre : «  je voudrais laisser de nouvelles empreintes, je vais me battre. J’ai une forte expertise à tirer de beaucoup de gens parce que dans mon parti, j’ai un ancien ministre de la recherche scientifique. Donc, nous avons de têtes expertes, des mains expertisées qui vont nous aider à pouvoir imprimer la nouvelle vision. On va imprimer une discipline pour qu’on travaille ensemble. Vous êtes mes experts, j’aurai une oreille attentive envers vous pour qu’on arrive à faire les choses correctement ».

Owandi.


odio pulvinar Nullam Lorem eleifend nunc venenatis, quis elementum risus ante.