Tapez pour rechercher

Société

Mgr Fridolin Ambongo, nouveau cardinal de la RDC : un parcours de Boto à Rome

« Prions pour les nouveaux cardinaux, afin que, confirmant leur adhésion au Christ, ils puissent m’aider dans mon ministère d’évêque de Rome pour le bien de tout le peuple fidèle et saint de Dieu » a prié le pape François lors de l’angélus de ce dimanche 1er septembre au cours de laquelle les fidèles catholiques du monde et de la RDC ont appris la création par le pape François de dix nouveaux cardinaux dont l’archevêque métropolitain de Kinshasa, Fridolin Ambongo. Il sera revêtu de cette haute dignité de l’église catholique le 5 octobre prochain.

Qui est-ce un cardinal ?

Du latin cardinalis (principal), ce dernier est un haut dignitaire de l’église catholique romaine choisi par le pape et chargé de l’assister. Il fait partie du collège des cardinaux. Le titre précis est cardinal de la sainte église romaine. Les cardinaux forment la plus haute sphère de l’église catholique romaine. En RDC, l’église catholique romaine a déjà connu trois cardinaux à savoir Joseph Malula, Frédéric Etsou et Laurent Monsengwo. Il est à noter que c’est pour la première fois que la RDC découvrira la coexistence de deux cardinaux dans un même pays comme c’est le cas dans plusieurs pays occidentaux.

Qui est Fridolin Ambongo ?

Monseigneur Fridolin Ambongo est le 24 Janvier 1960 à Boto, dans le Sud-Ubangui.  Après ses études de philosophie à Bwamanda (Sud-Ubangui), il s’instruit en théologie à l’Institut Saint Eugène de Mazenod à Rome en Italie en 1988. Il est admis à l’ordre des frères mineurs des capucins où il prononce ses premiers vœux en 1981 puis sa profession perpétuelle en 1987.

Après sa thèse de doctorat en théologie Morale à l’Université pontificale du Latran à Rome, il est ordonné prêtre et envoyé à la paroisse de Bobito (Sud-Ubangui), puis nommé professeur à l’Université Catholique du Congo (UCC). Il enseigne également à l’Université du Mazenod de 1995 à 2005.

Il est supérieur majeur et vice provincial de son ordre pour la RDC. Archevêque métropolitain de Kinshasa depuis le 1er novembre 2018, consacré évêque en 2004 par Monseigneur Joseph Kumuondala Mbimba (archevêque de Mbandaka-Bikoro), monseigneur Ambongo a été successivement évêque de Bokungu-Ikela (2004-2016), administrateur apostolique du diocèse de Kole (2008 à 2015), administrateur apostolique de Mbandaka-Bikoro en 2016. Il en devient archevêque après la retraite de Joseph Kumuandala en même temps administrateur apostolique de Bokungu-Ikela entre 2016 et 2018 où il est nommé par Rome coadjuteur de l’archevêque de Kinshasa, Laurent Monsengwo. Après l’acceptation du pape François de la démission de monseigneur cardinal Laurent Monsengwo, il prend ses fonctions d’archevêque de Kinshasa le 1er novembre 2018 après avoir assisté Monsengwo comme coadjuteur depuis le 6 février de la même année.

Pendant que la rédaction mettait au point le parcours de ce prélat, monsieur l’abbé Félix Kasanda du diocèse de Kole n’a pas hésité de déclarer au média en ligne ceci : « Dieu aime vraiment cet évêque »

Danny Mangbau.


ipsum diam Donec nec suscipit quis, leo nunc mattis