Slider

Attaque contre la résidence de Jean-Claude Muyambo : les Comités Sectionnaires du TP Mazembe s’insurgent contre le président du FCC Lupopo, Pascal Beveraggi

 La résidence du bâtonnier Jean-Claude Muyambo a été attaquée la nuit du 22 au 23 août en cours à Lubumbashi. Les supporters de Tout-Puissant attribuent cet acte barbare au président du FC Lupopo. Non sans raison, cette attaque intervient peu de jours seulement après la dénonciation de JC Muyambo des licenciements abusifs opérés par Pascal Beveraggi au sein de Mining Company Katanga (MCK), société de Moïse Katumbi dont le président du FC Lupopo s’est accaparée, profitant de son exil (lire l’article de Scooprd.net : « licenciements abusifs à la MCK : Jean-Claude Muyambo dénonce Pascal Beveraggi). Ci-dessous la déclaration des Comités Sectionnaires du TP Mazembe à Jean-Claude Muyambo :

Nous, membres des Comités Sectionnaires du TP Mazembe, avons appris avec consternation l’attaque odieuse perpétrée cette nuit contre la résidence du Bâtonnier Muyambo par des inciviques à la solde de monsieur Pascal Beveraggi, Président du FC Lupopo. A cet effet, nous témoignons toute notre solidarité à l’endroit du Bâtonnier.

Cette lâche agression fait suite aux révélations du Bâtonnier Muyambo sur les agissements criminels de monsieur Pascal Beveraggi qui, non content d’avoir volé les biens de la société MCK appartenant au Président Moïse Katumbi, utilise le fruit du vol à son profit et celui du FC Lupopo.

Tous les Katangais savent que c’est en 1997, soit bien avant d’entrer en politique et de devenir le Gouverneur du Katanga, que  le Président Moïse Katumbi a créé la société MCK. Le Président Katumbi n’a pas volé l’argent de l’Etat ni fraudé. Pour preuve, après son départ du gouvernorat, plus de 20 audits ont été diligentés sans résultats contre ses sociétés.

Jamais dans sa vie, le Président Moise Katumbi, n’est allé voler les biens d’autrui. Sa fortune, il l’a gagnée à la sueur de son front en opérant son camion benne dans la mine souterraine de Kamoto, en fournissant la Gécamines en farine de maïs et en produits de première nécessité et en fournissant à crédit les magasins du peuple.

Au cours de son mandat de gouverneur, la gestion de Moïse Katumbi a été exemplaire. Preuve en est le respect que portent à leur ancien gouverneur tous les Katangais qui se souviennent de toutes ses réalisations. Les accueils spontanés que des centaines de milliers de personnes lui ont réservés dans toutes les villes du Katanga témoignent de l’immense affection que toute la population lui porte.

Conscients que toute vérité n’est pas bonne à dire, les Membres des Comités Sectionnaires, saluent et félicitent le Bâtonnier Muyambo qui a eu le courage de dénoncer les malversations financières et les manipulations criminelles de monsieur Pascal Beveraggi qui a utilisé son statut d’employé de la société NECOTRANS pour s’accaparer des biens de MCK. En qualité de salarié, monsieur Pascal Beveraggi n’a jamais eu les moyens financiers d’acquérir plus de 600 machines et 300 camions bennes. S’il possédait réellement cet argent, nous le mettons au défi d’en prouver l’origine.  Monsieur Beveraggi a tout simplement profité de l’absence de Moïse Katumbi du pays, pour voler des engins qui ne lui appartenaient pas. Aujourd’hui, monsieur Beveraggi doit plus de 40 millions de dollars aux banques congolaises et à ses fournisseurs. Il s’est fait le champion dans l’organisation des faillites de ses sociétés pour échapper à ses créanciers. Aujourd’hui, il cherche tout simplement à utiliser le FC Lupopo pour masquer ses difficultés financières.

Nous, membres des Comités Sectionnaires du TP Mazembe, dénonçons avec la dernière énergie les agissements de monsieur Beveraggi qui cherche aujourd’hui à mêler le football aux affaires. Nous en appelons au Président de la Fédération de Football du Congo et au Président de la République, Chef de l’Etat, afin que soit mis un terme à l’injustice dont est victime le Président Moïse Katumbi.

Nous rappelons que depuis 1982, le Président Moïse Katumbi dirige un club de football. Au cours de ces 37 années, jamais, Moïse Katumbi n’a commis le moindre vol ou s’est accaparé des biens d’autrui. Notre Président a toujours préconisé la culture de la paix, de l’unité et de la concorde entre toutes les filles et fils du pays ainsi que le respect des institutions.

Nous membres des Comités sectionnaire, sommes imprégnés de cette culture de paix. Nous respectons les Institutions mais nous vomissons les voleurs. Cette culture de paix ne doit pas être interprétée comme de la faiblesse. Nous mettons en garde ceux qui ont violé la résidence du Bâtonnier Muyambo que c’est la première et dernière fois ! Si de tels agissements devaient se répéter nous sommes prêts à nous prendre en charge et à riposter. Si le FC Lupopo veut la guerre, nous y sommes prêts. Mais nous leur rappelons qu’on ne peut pas bâtir une équipe solide avec de l’argent volé.

Nous encourageons le FC Lupopo à ne pas se mêler des affaires et à cultiver l’esprit sportif qui a toujours animé le Président Moïse Katumbi.  Personne n’a oublié les efforts consentis par le Président du TP Mazembe afin d’assister le FC Lupopo lors de ses déplacements en Coupe d’Afrique.

Nous voulons que soit mis un terme à l’amalgame entre le sport et les affaires. Nous souhaitons vivement que le FC Lupopo dispose du stade  que Monsieur Beveraggi a promis de construire. Mais nous ne voulons pas que cela se fasse sur le dos et avec l’argent du Président du TP Mazembe. Nous souhaitons donc bonne chance au FC Lupopo et en appelons à ce que les voleurs ne restent pas impunis et que le Président Moïse Katumbi retrouve tous ses biens.

À ne pas rater

Guerre des ONGs : la Coalition Tous pour la RDC met à nu les intérêts cachés de Global Witness en RDC

Global Witness drapée dans ses habits vertueux d’ONG, ne fait que défendre des intérêts aussi inavouables que totalement étrangers à la...

Kasonga Tshilunde sur l’UNPC : «Nous devons oublier le passé et mettre nos forces ensemble pour aller au Congrès où tout doit se résoudre»

Par Dorcas Nzumea. « Je tiens à vous annoncer solennellement que le congrès qui a été décalé pour des...

RDC : Me Luc Fikiri fustige le tribalisme et lance un appel à l’unité

Par Ginno Lungabu. Depuis Philadelphie au Etats-Unis où il séjourne, l’avocat des droits de l’homme et acteur de...

Ministère des Mines : la mise en place de Willy Kitobo crée des remous au secrétariat général

Par Agnelo Agnade. Le ministre des mines, Willy Kitobo a pris un arrêté le 15 septembre dernier portant...

Dossier Transco : José Makila dépose effectivement sa plainte contre l’ODEP et le correspondant de RFI

Par Owandi. Comme annoncé et promis à Scooprdc.net, dimanche 20 septembre, d’ailleurs jour de son anniversaire, le sénateur...

À la une

Guerre des ONGs : la Coalition Tous pour la RDC met à nu les intérêts cachés de Global Witness en RDC

Global Witness drapée dans ses habits vertueux d’ONG, ne fait que défendre des intérêts aussi inavouables que totalement étrangers à la...

Kasonga Tshilunde sur l’UNPC : «Nous devons oublier le passé et mettre nos forces ensemble pour aller au Congrès où tout doit se résoudre»

Par Dorcas Nzumea. « Je tiens à vous annoncer solennellement que le congrès qui a été décalé pour des...

FPI : les agents dénoncent un «clan» trouble-fête !

Par Georges Ilunga. Au Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), trois tendances se dessinent : les mbengelistes, les...

RDC : Me Luc Fikiri fustige le tribalisme et lance un appel à l’unité

Par Ginno Lungabu. Depuis Philadelphie au Etats-Unis où il séjourne, l’avocat des droits de l’homme et acteur de...

Ministère des Mines : la mise en place de Willy Kitobo crée des remous au secrétariat général

Par Agnelo Agnade. Le ministre des mines, Willy Kitobo a pris un arrêté le 15 septembre dernier portant...