Tapez pour rechercher

Politique

Le GPI au sujet de la formation du gouvernement : « On n’impose pas des ministres au Chef de l’Etat »

Les tractations pour la formation du gouvernement Ilunkamba suscitent des débats dans les états-majors des partis et regroupements politiques surtout avec le rejet de la première mouture de ce gouvernement présentée au président de la République  par le premier ministre. Au Groupe des Partis Indépendants (GPI) que coordonne Crispin Kabasele Tshimanga Babanya Kabudi, on se s’étonne du spectacle inacceptable offert par la classe  politique congolaise dans le cadre de la formation de ce prochain gouvernement.

En effet, ce regroupement membre du Front Commun pour le Congo (FCC),  constate avec regret  que chaque composante de la Coalition CACH-FCC veut imposer ses candidats au Chef de l’Etat à travers le Premier Ministre. Alors que, dans un régime semi-parlementaire comme celui de la RDC où le Chef de l’Etat est aussi le Chef de l’Exécutif, c’est lui seul, et lui seul, qui choisit les membres de son gouvernement, déclare Crispin Kabasele. Et de marteler : « élu au suffrage universel direct, le Chef de l’Etat a un contrat avec le Peuple et non avec les partis politiques ». 

Le GPI rappelle qu’ailleurs, comme en France, seul le Président de la République fait appel aux femmes et hommes capables de l’accompagner tout au long de son mandat étant donné qu’il sera le seul à défendre son bilan devant le Peuple congolais s’il veut être reconduit en 2023.

Le GPI s’indigne de voir certains politiciens congolais confondre le gouvernement avec le Parlement pour que toutes les tribus et ethnies congolaises y soient représentées. Même si la Constitution parle de la représentativité, celle-ci n’est pas arithmétique.

Le GPI et son coordonnateur appuient sans réserve la demande du Chef de l’Etat faite aux membres du CACH et du FCC de lui présenter trois candidats par poste, en tenant compte du gender et de la jeunesse. Ce regroupement politique du FCC fait remarquer que la dernière décision, dans la nomination des membres du gouvernement, revient au Chef de l’Etat.

Scooprdc.net


elementum suscipit libero. elit. dolor felis elit.