Tapez pour rechercher

Actualité

Kananga : arrêté arbitrairement sur ordre du gouverneur Kabuya, le journaliste Tshiyoyo a comparu devant le Tripaix

Le journaliste Michel Tshiyoyo arrêté, mercredi 14 août, par l’Agence Nationale de Renseignements sur ordre du gouverneur Martin Kabuya et transféré au Parquet général, a comparu ce jeudi 15 août en procédure de flagrance devant le Tribunal de paix.

D’emblée la défense a relevé  qu’aucun acte n’attestait la détention du journaliste pour dénoncer l’arbitraire. Ensuite ils ont démontré qu’il n’y avait aucune base juridique pour fonder la procédure en flagrance, étant donné que le post incriminé du journaliste sur Facebook date du 1er août alors que son arrestation est intervenue le 14, soit deux semaines après. De deux, ont soutenu les avocats du journaliste Michel Tshiyoyo, en bon citoyen et ne se reprochant de rien, ce dernier a volontiers répondu à l’invitation de l’ANR.

Rejetant les accusations d’incitation à la haine communautariste comme soutenu par le gouverneur Kabuya, la défense de Michel Tshiyoyo qui a prouvé noir sur blanc que le dossier était pleinement vide, a plaidé pour l’application de la théorie de séparation des pouvoirs entre l’Exécutif et le judiciaire pour un jugement équitable des citoyens. Cette affaire est prise en délibéré pour ce vendredi 16 août.

Notons que depuis quatre mois que le gouverneur Martin Kabuya est à la tête de la province du Kasaï central, il ne s’est illustré que par des arrestations arbitraires et sauvages. Véritable abus de pouvoir !

Innocent Olenga


ultricies commodo quis libero dolor. Aliquam