Tapez pour rechercher

Société

Riposte contre Ebola : il eut fallu qu’Oly Ilunga démissionnât ! 

Depuis la nomination du docteur Jean-Jacques Muyembe par le président de la république Félix Tshisekedi pour conduire la structure de lutte contre la maladie à virus Ebola à l’Est de la RDC, les résultats sont positifs, traduits par la maîtrise de la propension de cette maladie mortelle. Deux malades déclarés à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, sont guéris grâce à la molécule inventée par ce professeur et dirigeant de l’Institut  National de Recherche Biomédicale (INRB). Il s’agit d’une dame de 42 ans et son fils d’une année qui ont quitté officiellement, ce mardi 13 août, le Centre de Traitement d’Ebola (CTE) sous l’admiration et la satisfaction des gomatraciens dont le gouverneur de province.

La guérison de cette dame et de son fils et la maîtrise de la propension de la maladie à virus Ebola viennent renforcer les espoirs de tout un peuple qui ne comprenait toujours pas pourquoi le Docteur Oly Ilunga avait mis de côté l’expertise du docteur Muyembe dans la lutte contre Ebola alors que ce dernier est réputé mondialement comme vainqueur d’Ebola partout où cette maladie s’était déclarée.

Aujourd’hui,  les résultats positifs engrangés par l’équipe de Muyembe mettent aussi totalement en faux la prophétie de malheur du docteur Oly Ilunga qui, dans sa lettre de démission adressée au président de la république, déclarait refuser d’être responsable de l’échec de la lutte contre cette maladie à virus Ebola avec la nomination du docteur Muyembe. D’aucuns se demandent si Oly Ilunga était complexé devant Jean-Jacques Muyembe ou tenait-il à gérer seul les fonds destinés à la lutte de cette maladie, en étant lui-même ministre de tutelle et président du comité de riposte ! La deuxième hypothèse semble explosive quand on sait comment ce médecin congolo-belge a dirigé le ministère de la santé dans une caporalisation totale.

À ce jour,  le comité de riposte peut donc affirmer sans peur d’être contredit qu’il n’y a aucun autre cas de la maladie à Goma. Pour la centaine de cas en contact avec certains malades,  ils se sont révélés négatifs et les 200 autres sont en observation car, ils sont dans la période d’incubation. Un exploit dans moins de 30 jours réalisé par l’équipe de Jean-Jacques Muyembe alors qu’Oly Ilunga s’est battu pendant plus d’une année sans succès contre cette maladie qui a endeuillé beaucoup de familles de l’Est du pays.

La perspicacité du chef de l’Etat est à saluer après le constat d’échec d’Oly Ilunga de lui ravir la gestion de cette maladie et la remettre à des mains expertes. Ainsi donc, la démission du médecin congolo-belge valait la peine et ne peut émouvoir personne. Par contre, il faudra initier un audit financier sur tous les fonds destinés à combattre Ebola qu’il a gérés d’autant plus qu’il y a beaucoup de soupçons de détournement qui pèsent sur lui.

Nzakomba 


at mattis consequat. ipsum Praesent non felis fringilla odio ut Aliquam risus