Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
previous arrow
next arrow
Slider
Société

Grand Kasaï Holding : Denis Kambayi lance le festival “Kwetu kakujiminyi”

C’est au Village Grand Kasaï, situé au quartier Beau Vent dans la commune de Lingwala (Kinshasa), que s’ouvre ce dimanche 11 août le festival dénommé ‘’Kwetu kakujiminyi’’. Son initiateur, l’ancien ministre des sports et ancien gouverneur du Kasaï central, Denis Kambayi Cimbumbu, l’a annoncé la veille à la presse.

L’objectif poursuivi par celui qui est devenu sénateur à travers ce festival dont la clôture est prévue le 1er septembre prochain, est de valoriser et de promouvoir la culture et les valeurs de l’espace kasaïen (Sankuru, Lomami, Kasaï, Kasaï central et Kasaï oriental) et sauvegarder les origines de ses communautés.

Pour ce faire, deux grandes activités sont prévues pour cette première édition : la production culturelle et l’exposition des repas spécifiquement kasaïens. S’agissant de la production culturelle, Grand Kasaï Holding recourt aux artistes qui sont présentement à Kinshasa (Papa Omako, Mi-Amor de Basokin, Prince Kabeya, Wemba Kadiyoyi avec son Bayuda…). D’autres artistes de l’intérieur sont également invités et pris en charge pendant leur séjour à Kinshasa par GKH : Bébé Kero de Tshikapa ; Kabaïla wa kutshila, ancêtre des Bayuda du Congo ; Bula Bula ; et Kadiata wa mukala. Leur prestation à cette sorte de kermesse à la kasaïenne sera sanctionnée par une production d’un support audiovisuel sous forme de futiring à la « we are the world ».

Quant à l’exposition des repas, c’est l’endroit d’offrir, non seulement aux Kasaïens qui sont à Kinshasa, mais également aux congolais d’autres provinces voire les étrangers, l’occasion de découvrir et de goûter aux spécialités kasaïennes comme le bushongo du peuple Kuba, le nzawula, le nkonyi mutengula, les tusha, les bintunta, les mansamba, le ntshuka, le mutu wa mbuji au tshidibuluenyi, les mankenena, le mvuadivuadi, le dilombolombo…

Dans la vision du Grand Kasaï Holding avec cette exposition des repas, c’est d’arriver un jour en tant que société, à créer des alimentations du genre « alimentation du Kivu » où l’on peut trouver beaucoup plus des spécialités kasaïennes.

Le festival ‘’Kwetu kakujiminyi’’ donnera aussi lieu à des conférences-débats où l’on pourra par exemple dresser les états des lieux de l’avancement des provinces de l’espace kasaïen.

Owandi.


Curabitur venenatis risus Nullam mattis libero