Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
previous arrow
next arrow
Slider
Politique

Coups bas politiques : une fausse lettre de Bahati à Kabila en circulation !

Une lettre portant l’en-tête et le sceau de l’AFDC-A et attribuée à Modeste Bahati circule en grande vitesse sur les réseaux sociaux. Dans cette correspondance qui a pour objet « demande d’audience pour la consolidation de l’unité de notre plateforme politique FCC », le sénateur Modeste Bahati se présente comme un quémandeur d’une rencontre avec le président honoraire et autorité morale du Front commun pour le Congo (FCC), Joseph Kabila.

« Nous avons l’honneur de venir auprès de votre haute autorité avec les hommages les plus déférents pour exprimer notre souhait de vous rencontrer afin d’aplanir les divergences qui secouent notre famille politique le FCC. En effet, suite aux mauvaises interprétations par rapport à notre position sur la candidature du président du sénat dont notre point de vue était opposé au choix de notre famille politique, nous sommes disponibles à vous rencontrer pour présenter nos excuses  et vous réitérer notre attachement à votre vision pour l’intérêt supérieur de notre pays car dit-on les linges sales se lavent en famille », peut-on lire dans cette correspondance qui porte la signature du sénateur et autorité morale de l’AFDC-A.

La réaction de Modeste Bahati n’a pas tardé à venir, visiblement pour freiner la désinformation et le conditionnement des internautes dont les réseaux sociaux sont champions. « La lettre qui circule est un faux fabriqué dans le laboratoire du PPRD. UN FAKE NEWS absolument. Je n’ai écrit aucune lettre au président du FCC », écrit-il sur ses comptes WhatsApp et Twitter.

Les coups bas dirigés contre Bahati pour le déstabiliser et l’anéantir politiquement viennent de tous les fronts. Pas plus que samedi dernier, sa dissidente Néné Nkulu se serait, selon les sources de Scooprdc.net, amenée à Lubumbashi avec une somme importante d’argent pour amadouer ceux de députés et membres AFDC-A qui lui seraient encore fidèles au Haut-Katanga afin d’obtenir d’eux la désolidarisation de l’ancien ministre d’Etat du Plan.

Son échec au perchoir du Sénat est le concours financier de plusieurs personnes qui se sont liguées contre lui : Malta Forest, Richard Muyej…qui ont dû mettre la main dans leurs propres poches pour s’occuper gracieusement des sénateurs en dehors de l’intervention financière personnelle de Joseph Kabila et de Thambwe Mwamba. Combien de temps durera cette guéguerre ? Le vieux Maradona résistera-t-il longtemps ? Ses proches confient à Scooprdc.net qu’en tant que vrai calculateur et fin politique, Modeste avait pris tous les contours et paramètres de son action de ‘’rébellion’’.

Ginno Lungabu.


Lorem suscipit quis ante. consectetur massa Donec felis luctus