Lamuka : passation du pouvoir dans le vide !

Katumbi et Bazaiba - Lamuka : passation du pouvoir dans le vide !

Grand absent de la rencontre des leaders de Lamuka, ce mardi 30 juillet, Jean-Pierre Bemba. Pourtant, c’est lui qui devait prendre le fanion de la plateforme en remplacement de Moïse Katumbi. Et ce, après l’ordre brisé de la présidence tournante décidé à Genève du fait que Freddy Matungulu a dû jeter l’éponge à quelques jours de la cérémonie de prise de fonction faisant allégeance à Félix Tshisekedi en acceptant un poste à la Banque Africaine de Développement (BAD).  Alors qu’on attendait voir Bemba recevoir le fanion des mains de Katumbi, c’est plutôt à Eve Bazaïba que ce symbole de pouvoir a été remis.

En communication, ce geste dit tout malgré les excuses du leader du MLC évoquant le problème technique de son jet privé : Lamuka est en crise d’une vision claire de ses sociétaires. Non sans raison, cela s’est démontré non seulement par des déclarations contradictoires entre Bemba, Katumbi et Fayulu, mais aussi par le départ de Mbusa et de Matungulu pour se rallier à Félix Tshisekedi.

Quand Katumbi promet de faire une opposition républicaine face à Félix Tshisekedi et que Bemba lui dit défendre les intérêts du peuple sans contester l’autorité de Félix Tshisekedi, Fayulu très fixiste jure poursuivre le combat initial de la vérité des urnes. Avec ces divergences, certains analystes de la scène politique ont vu Lamuka vivre ses derniers jours à l’aube de la première passation de commandement ratée malheureusement entre Katumbi et Matungulu.

Lire aussi :   Élection 2018: Yves Mpunga sous les ailes de Simon Kimbangu dans la ville sainte de Nkamba

L’absence de Bemba à Lubumbashi pourtant déjà présent à Kinshasa s’est vite interprétée comme sa volonté d’abandonner Lamuka à Madame Eve Bazaiba, secrétaire général de son parti le MLC, qui s’y accroche et a un langage dur vis-à-vis de Félix Tshisekedi alors que certaines indiscrétions parvenues à Scooprdc.net révéleraient un deal en sourdine entre Fatshi et le chairman. Il ne sera pas étonnant que pendant les mois prochains Lamuka soit une affaire de Bazaiba.

Quant à Moïse Katumbi, en se débarrassant de la présidence de Lamuka, la porte serait grandement ouverte pour son départ de cette coalition, d’après certaines indiscrétions d’un membre de Ensemble pour le Changement qui n’a jamais adhéré à la logique de Lamuka. L’ancien gouverneur du Katanga ambitionnerait créer son propre parti politique tout en transformant  Ensemble pour le Changement, sa plateforme électorale, en plateforme politique.

Avec ces visions largement différentes de ses leaders, la magie s’avère impossible pour Lamuka de garder la glace intacte sous les pieds du trio qui incarne son leadership à présent : Bemba-Katumbi-Fayulu. Surtout que l’Opposition devra se choisir incessamment un porte-parole. A ce poste, c’est sans négliger la menace imminente de Modeste Bahati qui vient de quitter le Front Commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila et pourrait se positionner dans l’opposition, à défaut de s’identifier dans Cap pour le Changement (CACH) de Félix Tshisekedi.

Lire aussi :   Politique : Didier Etumba pressenti dauphin de Joseph Kabila !

Owandi et Danny Ngubaa

DON'T MISS OUT!
S'inscrire à la Newsletter

Recevez gratuitement nos récents articles automatiquement dans votre boîte Email.

Adresse e-mail non valide
Nous détestons le Spam autant que vous, et votre adresse email ne sera jamais envoyée, vendue ou donnée aux marketeurs tiers.

ScoopRDC sur les médias sociaux

Kinshasa
27°
nuageux
humidité: 57%
vent: 4m/s SO
MAX 35 • MIN 29
35°
Dim
33°
Lun
32°
Mar
33°
Mer

Les plus populaires

quis, Praesent quis id commodo amet, sit felis fringilla