Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
previous arrow
next arrow
Slider
Société

Kasaï Central: le gouverneur Kabuya remet au secteur opérationnel les armes rendues par les ex-miliciens

Le gouverneur du Kasaï Central, Martin Kabuya Mulamba Kabitanga a procédé, vendredi 19 juillet 2019 à Kananga, à la remise officielle au commandement du secteur opérationnel Grand Kasaï des armes volontairement rendues par les anciens membres de la milice Kamuina Nsapu. La cérémonie qui s’est déroulée au Camp Général Bobozo, à l’Académie militaire, fait suite aux appels à la reddition lancés par les autorités aux insurgés de déposer les armes et se confier à la délégation des experts chargés des opérations pré-désarmement, démobilisation et réinsertion qui séjournent au chef-lieu du Kasaï central.

A l’occasion, le général Gaby Botswane, commandant secteur opérationnel Grand Kasaï rappelant le statut de « zone post-conflit » de la province, a sollicité de l’autorité provinciale l’intensification des sensibilisations à travers les territoires pour une prise de conscience collective afin, a-t-il dit, de mettre fin à l’esprit des conflits, promouvoir la paix et booster le développement de la province.

Pour le gouverneur Martin Kabuya, la cérémonie marque le retour de la paix en province. Cependant, pour ceux qui traînent les pas, le chef de l’exécutif provincial lance un message d’autorité : « J’encourage ceux qui hésitent encore  à  retourner dans la vie civile et invite ceux qui traînent les pieds à s’exécuter sans délais, faute de quoi, ils seront contraints et ne s’en prendront qu’à eux-mêmes ».

Le gouverneur du Kasaï central lance par ailleurs un appel aux différents organismes de coopération à pouvoir appuyer le gouvernement provincial dans la mise en place d’un programme de démobilisation, désarmement, réinsertion et réintégration d’ex-miliciens.

Sur place, le numéro 1 du Kasaï central a assisté à une deuxième cérémonie de la destruction des munitions calibres 12 communément appelées cartouches zéro- zéro saisies par le service de sécurité de la province. Martin Kabuya a fustigé les trafics illicites notamment des munitions et des drogues comme le chanvre; comportement qui, selon lui, contribue au maintien de l’insécurité et à son amplification.

Van Frédéric Tshilanda


sem, nec justo fringilla leo. quis felis consequat. risus ipsum