Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
previous arrow
next arrow
Slider
Politique

Election du président Sénat : vrai bal des dupes !

Sniff ! Une question à un million de dollars en RDC dès le début de la nouvelle semaine ce lundi 22 juillet. Laquelle ? La voici : quel Sénateur votera pour Bahati et lequel autre pour Alexis Thambwe Mwamba ? En effet, depuis samedi 20 juillet le bal électoral est ouvert à la Chambre Haute du Parlement congolais pour la course afin de coiffer les postes disponibles au bureau et dont le Président ne sera rien de moins que le suppléant constitutionnel du Chef de l’Etat actuel, Félix Tshisekedi.

Pour ce poste de quasi Vice-président de la RDC, au starting-block deux noms : Alexis Thambwe Mwamba, ticket du FCC –famille politique de l’ancien Président Kabila aujourd’hui Sénateur à Vie-, et l’ex-FCC depuis frondeur, à savoir Modeste Bahati Lukwebo. Tous deux, selon des indiscrétions, devraient ce lundi déposer leurs candidatures pour matcher afin de succéder à Léon Kengo Wa Dondo.

A l’absence d’un autre challenger, c’est un duel fratricide dans un FCC et mieux un AFDC-A en déchirure qui aura lieu. Seulement, toujours et encore l’interrogation à million de dollars résonne… Cela, jusqu’aux entrailles même de la coalition FCC-CACH où, une main noire venant de l’allié Cap pour le Changement est redoutée par les purs et durs du Front Commun pour le Congo surtout après l’épisode Mende au Sankuru.

Imprévisible ! Tous les politiques au Congo-Kinshasa le sont. Ces 4 dernières années, pour preuve, quasiment tout le monde de l’Opposition à la Majorité a pactisé avec tout le monde avant souvent de dé-pactiser pour se jeter dans les bras d’un tiers. L’excuse est toujours toute faite : ‘’la politique est dynamique très même ‘’. Soit !

A ce jour si, secret de polichinelle d’ailleurs, la majorité à la Chambre des Sages du Parlement congolais est reconnue FCC, il sied de se demander, à la lumière de certaines confessions en off des têtes couronnées de ladite plateforme, si le frondeur assumé Bahati seul challenger jusque-là au ticket FCC n’aurait pas des soutiens de quelques sociétaires de cette famille politique qui n’ont, ni d’Adam ni d’Eve, osé dire tout haut leurs insatisfactions.

La quiz n’est que plus saisissante à la lumière du revers de jadis du candidat AMP She Okitundu face à l’indépendant Kengo en 2007 et encore la récente cuisante défaite au Sankuru, avec des guéguerres intestines entre leaders du coin tous FCC, de Lambert Mende alors que le Front Commun pour le Congo avait 22 élus sur 25. Doutes et interrogations foisonnent dans les esprits d’observateurs avertis, dès lors, avec un constat magistral ; le choix de tel ou tel autre sénateur ne peut se lire au visage malgré présents et ou pression venant des pro-Bahati ou de pro-Thambwe Mwamba ! Conséquence : le bal est donc ouvert mais, ce sera un bal des dupes où chacun aura essayé d’ici ce 27 juillet à tromper l’autre jusqu’à ce que vérité des urnes éclate. Jusque-là, qui veut tromper qui restera un mystère à bien connaître le jeu, les joueurs et les enjeux. Rideaux !

Danny Ngubaa


Nullam lectus adipiscing mattis porta. Phasellus Praesent commodo venenatis