Tapez pour rechercher

Actualité

Création de la CCM à la Présidence de la République : la C.K KISAKA félicite Fatshi pour avoir accepté sa proposition

Le président de la République, Félix Tshisekedi a marqué sa présence à la cérémonie de commémoration de la Journée Africaine de la Lutte contre la Corruption organisée, ce jeudi 11 juillet, au Kempiski Fleuve Congo Hôtel à Kinshasa.  A l’occasion, le chef de l’Etat congolais a réaffirmé son engagement de combattre la corruption dans toutes ses formes en s’appuyant sur la Justice à qui il promet des moyens conséquents pour y parvenir. Et pour ce faire, Fatshi a annoncé la création au niveau de la Présidence de la République d’une Coordination pour le Changement de Mentalités (CCM).

Ce champ de bataille pour le Président qui veut faire de la RDC un lieu digne de sa grandeur et rendre la société congolaise exempte de la corruption qui a détruit tout un pays, est salué par la Fondation Clément Kitengye Kisaka (C.K KISAKA) qui lui avait adressé, début juin dernier, un mémorandum lui proposant la création d’une structure de lutte contre la corruption.

« La Fondation C.K KISAKA félicite le Président de la République qui a annoncé lors du discours qu’il a prononcé, ce jour, à l’occasion de la Journée africaine de lutte contre la corruption, la création imminente d’une structure chargée de combattre la corruption, d’une part, et, d’autre part, d’opérer le changement de mentalités des Congolais. Cela va en droite ligne avec les termes de la récente correspondance que notre Fondation a adressée  au Chef de l’Etat, au mois de juin dernier », peut-on lire dans un communiqué de la Fondation C.K KISAKA signé par son président Me Clément Kitengye Kisaka dont copie est parvenue à la rédaction de Scooprdc.net.

Cependant, Me Clément Kitengye Kisaka recommande au Chef de l’Etat, avant toute nomination, de procéder à un tri judicieux des animateurs de cette nouvelle structure, basée en premier lieu sur le critère de leur intégrité. « Dans cette phase de départ, il est plus impérieux d’instaurer un système de rétablissement de nos valeurs morales, à ce jour, bafouées dans notre société…  Une grande nation se bâtit par la réalisation d’un idéal commun, lequel devrait être dicté par le souci du bien commun qui s’entend comme la satisfaction des attentes légitimes de la population par la classe dirigeante… Il y a, donc, lieu que les Congolais épris de bonne volonté vous accompagnent dans cette noble et dure démarche », avait écrit le président de la Fondation CKKISAKA dans un mémo adressé au président Fatshi au début du mois de juin dernier (lire l’article de Scooprdc.net : « Exorcisation de la RDC : la Fondation C.K KISAKA recommande un forum sur la repentance nationale »).

Ginno Lungabu.


ut amet, felis dolor. justo adipiscing risus vel, Praesent ante.