Tapez pour rechercher

Scoop

Dossier viol de la fille de 13 ans de l’Ecole Révérend Kim : tous les élèves concernés renvoyés !

La décision est tombée ce 2 juillet en marge de la proclamation de résultats de fin d’année à l’Ecole Révérend Kim, où tous les élèves impliqués dans le dossier du viol de la fille de 13 ans lors des festivités du 17 mai dans un appartement à la Gombe sont renvoyés définitivement de l’école y compris la victime. Cette décision implique 14 élèves dont 4 filles et 10 garçons présents à cette fête indigne. Ils sont exclus conformément à l’article 38 du règlement intérieur de l’école qui stipule que : « tout acte posé en dehors de l’école et de nature à entamer la réputation de celle-ci est punissable par le règlement ».

Selon une source de Scooprdc.net, ces quatorze élèves qui sont exclus de l’école pour comportement indigne ont, selon les autorités scolaires, affecté la réputation de l’école. A lire sur la valve d l’Ecole Révérend Kim à Lingwala, l’on peut distinguer les noms de tous ces enfants impliqués dans cette affaire. Mais d’après les informations parvenues au média en ligne, l’un de ces enfants serait sanctionné injustement. Il s’agit de Kimina Axel, élève en 5ième Littéraire  qui, une fois arrivé sur le lieu de la fête dans la journée,  et ayant trouvé des mineurs s’est emporté contre son ami Olivier Muza et a quitté le lieu, reprochant à son ami de l’avoir invité à une fête des enfants selon ses propos. Il aurait recommandé à son ami de l’appeler une fois terminer avec les « petits ». Pourquoi serait-il mis dans ce panier de renvoyés alors que ce viol aurait été commis beaucoup de temps après son départ ? La rigueur de l’école aurait-elle sacrifié un innocent ? S’interroge tout homme censé. L’école a intérêt à réparer vite cette injustice plutôt de s’attendre à un éventuel procès Kimina – Ecole Révérend Kim.

S’il est vrai que la politique et les intérêts affairistes des écoles privées se sont invités dans ce dossier, la lucidité et le bon sens devront toujours accompagner ceux qui ont fait de ce dossier leur gagne pain, mieux une plate-bande à choux gras, pour éviter aux uns et aux autres de commettre l’injustice. Scooprdc.net se réserve le droit de publier l’interview de l’élève victime de cette injustice et d’en faire large diffusion.

Toutefois, l’opinion salue le courage pris par les dirigeants de l’école d’exclure ces enfants délinquants, bien que pour les écoles privées c’est une bonne enveloppe qui s’en va. Dossier à suivre!

Nzakomba.


Aliquam non justo lectus sed elementum ipsum dictum commodo