Tapez pour rechercher

Société

RDC : Constant Mutamba propose un service militaire obligatoire pour les jeunes diplômés d’Etat !

Le crocodile est sorti une fois de ses mangroves. Constant Mutamba qui, décidément, ne veut pas lâcher Fatshi lui a écrit ce 1er juillet, cette fois-ci, pour solliciter auprès du Président de la République l’imposition d’un service militaire obligatoire à tous les jeunes diplômés d’Etat avant les études supérieures.

Dans sa motivation, le président de la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC), propose au président de la république cette alternative qui selon lui permettra d’inculquer à la jeunesse congolaise l’esprit de discipline, de sacrifice, de persévérance et de volontariat ; valeurs qui constituent le pilier du développement pour tout Etat qui se veut sérieux.

« Bientôt, les Instituts Supérieurs et Universitaires ouvriront les inscriptions aux jeunes finissant des humanités, en attente des résultats de l’examen d’Etat. Nous suggérons à votre Haute Autorité d’instruire la surséance de la rentrée académique 2019-2020 pour les classes de recrutement et de conditionner dorénavant les inscriptions académiques par le service militaire préalable. Notre proposition se justifie par la nécessité de préparer la jeunesse congolaise à l’autodéfense face à l’insécurité grandissante à l’Est du pays et aux menaces récurrentes d’insurrection auxquelles se livrent certains de nos compatriotes. En outre, le service militaire permettra d’inculquer à la jeunesse congolaise l’esprit de discipline, de sacrifice, de persévérance et de volontariat, valeurs qui constituent le pilier du développement pour tout Etat qui se veut sérieux. La politique de Mzee Laurent-Désiré Kabila en est une illustration éloquente », écrit Constat Mutamba à Fatshi.

Pour lui, aucun Etat au monde ne s’est développé dans l’indiscipline caractérisée comme c’est le cas en RDC, où tout le monde se croit tout permis au nom de la démocratie occidentale (corruption, détournement, impunité, injures publiques, atteinte à l’ordre public, tribalisme, atteinte à l’honneur, destruction méchante, outrage aux autorités, contravention routière, etc.). « Il nous paraît impossible de redresser la RDC tant que les antivaleurs constitueront la règle d’or de conduite politique et sociétale.  D’où l’urgence d’imposer un renouveau politique qui selon nous,  passe par la jeunesse, argile malléable avec laquelle il faudra recréer un nouveau type de congolais, débarrassé de toutes ces tares tant décriées », peut-on lire dans sa lettre à Fatshi.

Toutefois, bien que l’idée du Crocodile soit louable et soutenue par une certaine génération des Congolais, la question est de savoir si le président Félix Tshisekedi aura de moyens légaux pour empêcher qu’il y ait recrutement au niveau supérieur cette année ? La constitution congolaise n’a jamais inscrit une telle disposition. Ou alors, Constant Mutamba chercherait-il juste une porte d’entrée pour la révision constitutionnelle !

Nzakomba


eleifend dapibus neque. et, dictum tempus