Tapez pour rechercher

Actualité

Nouveau sur le marché du livre : « FELIX TSHISEKEDI, Engagement pour le peuple et pour l’Etat de droit » de Me José Kadima

C’est en 266 pages que l’avocat-écrivain José Kadima a décliné toute sa réflexion sur l’engagement du nouveau Président de la République Démocratique du Congo en faveur du peuple congolais et d’un Etat de droit. Préfacé par le professeur et ancien juge de la Cour Constitutionnelle, Eugène Banyaku, cet ouvrage baptisé ce vendredi 28 juin à Kinshasa, a, selon son auteur, trouvé son inspiration dans le discours d’investiture du président Félix-Antoine Tshisekedi.

« Tout est parti du discours d’investiture du président Félix Tshisekedi. Je l’ai analysé et j’y ai ressorti l’utilisation 23 fois du mot ‘’engagement’’. Il était question pour moi de comprendre ce que ça voulait dire. 23 fois le mot engagement, c’était une interpellation », explique José Kadima avant d’enchaîner : « je suis retourné dans l’histoire, j’ai fait l’analyse constitutionnelle et de relations internationales pour donner un contenu à cet acteur qui est nouveau en tant que président de la République, mais qui a passé beaucoup de temps à l’UDPS et qui a une projection ».

D’après l’avocat-écrivain, son ouvrage est un mélange de plusieurs sciences dans un carrefour. Et cela est tributaire de ses convictions intérieures à partir de ses formations en Droit et en Relations internationales. « Le titre est un leurre, il faut pénétrer l’ouvrage pour constater une bataille entre les sciences sociales », conseille Me José Kadima qui estime que l’Etat de droit est une quête. D’où son interrogation : faut-il y aller avec un peuple obstacle ou un peuple partenaire ?

Lire aussi :
Nouveau DG de la Sonas : Lucien Ekofo entend relever les défis de construction d'une nouvelle Sonas !

Sans attendre les réponses des tiers, Me José Kadima répond : « Nous sommes une masse informe, il faut donner de la valeur à cette masse. Je voudrais que le rêve congolais soit un rêve de grandeur et de dignité. Et pour cela, il faut recréer l’homme. C’est un exercice collectif ».

L’auteur souhaite que l’homme congolais quitte l’Etat des hommes vers l’Etat de droit. C’est une gymnastique et ce passage prend du temps, reconnaît-il. « L’essentiel, c’est la volonté politique et il faut accompagner cette volonté. Le président de la République n’est pas un magicien, il ne le peut  seul, il lui faut un accompagnement populaire », fait remarquer l’auteur du livre qui annonce en même temps la création ce jour de la Section Bleue. C’est un laboratoire d’idées et l’assemblage d’experts de tous les domaines afin de mettre à la disposition du Président de la République un outil d’analyses, de prospections et de projection en vue de la réussite de son mandat.

Lire aussi :
Claudel-André Lubaya sur le Forum de Kananga : il n’y a pas de vraie réconciliation s’il n’y a pas préalablement justice

Honoré par le premier président du Conseil d’Etat, le professeur Félix Vunduawe Te Pemako, l’auteur du livre a eu beaucoup d’éloges de la part de l’assistance pour la qualité de son oeuvre.

Innocent Olenga.  


consequat. venenatis, velit, vulputate, Nullam Praesent