Tapez pour rechercher

previous arrow
next arrow
Slider
Politique

RDC-politique : pour l’UNC Hubert Thetika, les actions du Président de la République couvrent le FCC et désorientent Lamuka qu’il appelle à l’observance de Fatshi

Ancien secrétaire général adjoint de l’ARC d’Olivier Kamitatu et député national honoraire ; l’un des anciens communicateurs du G7 et de Ensemble pour le Changement ayant battu campagne pour le candidat de la coalition Lamuka dans le Kwango, Hubert Thetika reste dans la logique de la real politik. Dans une entrevue exclusive avec Scooprdc.net, l’ancien collaborateur d’Olivier Kamitatu qui est présentement à l’UNC de Vital Kamerhe, reste droit dans ses bottes par rapport à la situation politique que traverse la RDC. « Il faut se rendre à l’évidence qu’au niveau de Lamuka, les choses ne sont plus ou ne doivent plus être telles qu’elles étaient avant », dit-il d’emblée à Scooprdc.net avant d’appeler cette coalition qui s’agite beaucoup au réalisme politique.

« Le réalisme voudrait que nous puissions mettre nos divergences de côté, que nous nous mettions ensemble pour soutenir la personne qui est au pouvoir et que nous rebâtissions le pays. Lamuka n’a plus intérêt à combattre Félix Tshisekedi, surtout que ce dernier pose des actions qui désorientent actuellement l’opinion de Lamuka dans la population », déclare Hubert Thetika pour qui, c’est l’opposant d’hier qui est au pouvoir et qui applique la politique préconisée par l’opposition d’hier (libération des prisonniers politiques, humanisation des services de renseignements, autorisation des manifestations publiques…). A l’entendement de Thetika, le reste d’opposants d’hier ont intérêt à observer, à prendre une pause et surtout à éviter le radicalisme.

Le nouveau cadre de l’UNC pense que les bases étaient mal posées et que la coalition Lamuka était perdante dès le départ par le fait d’avoir accepté le déroulement de trois élections (législatives nationales et provinciales et la présidentielle) le même jour. « Nous étions à l’époque focalisés que sur la présidentielle alors que nos adversaires de l’ancienne MP préparaient les autres élections. Les résultats, nous les connaissons. Donc, la coalition Lamuka doit être conséquente. Sinon elle fait le lit à l’ancienne MP si elle ne le comprend pas. Et dans tout ça c’est elle la perdante ».

Pour expliciter sa pensée, Hubert Thetika estime que face aux bonnes actions posées par le président Félix Tshisekedi depuis qu’il est là notamment dans le cadre de son programme de cents jours, les leaders radicaux de Lamuka n’auront plus de discours. D’ailleurs, il en veut pour preuve les différentes déclarations contradictoires faites par les ténors de cette coalition dont il faisait lui-même partie. C’est d’abord Kyungu qui ne veut pas faire l’opposition et se dit attaché à Félix Tshisekedi, mais qui est avec Moïse Katumbi, président de la Coalition Lamuka. Ensuite, c’est Moïse Katumbi lui-même qui, au lieu de s’inscrire dans la logique du combat de vérité des urnes tel que prôné par Martin Fayulu, déclare que cette étape de vérité des urnes est passée et recommande d’aller de l’avant. Et enfin c’est Jean-Pierre Bemba qui rentre au pays, place derrière lui ce combat de vérité des urnes et déclare venir défendre les intérêts du pays. « J’estime à mon humble avis que nous devrions ainsi donner la chance à cet opposant d’hier.  Raison pour laquelle j’appelle Lamuka d’abord à l’observance de Fatshi », préconise Hubert Thetika.

Owandi.  


commodo velit, felis ultricies ante. Praesent venenatis lectus Lorem quis,