Tapez pour rechercher

previous arrow
next arrow
Slider
Actualité

Kasaï central : le gouverneur Kabuya dépose le collectif budgétaire de l’exercice 2019 à l’Assemblée provinciale

Il s’agit d’un document contenant des corrections du  budget présenté l’année dernière par le gouvernement sortant et adopté par l’Assemblée provinciale que le gouverneur du Kasaï central Martin Kabuya a déposé, ce jeudi 20 juin, au bureau de la première institution de la province.  A en croire le chef de l’exécutif provincial, ce collectif budgétaire censé faciliter la mise en œuvre du programme d’action de son gouvernement adopté à l’unanimité par l’Assemblée provinciale s’élève à hauteur de 500 millions USD.

Martin Kabuya qui assure la détermination de son gouvernement de pousser le Kasaï central sur la piste de son essor, compte valoriser certains secteurs pour mobiliser les moyens de son action. « Il y a des secteurs prometteurs : l’agriculture, les mines. Nous sommes entrain de nous démener pour récupérer un certain nombre des concessions minières… Vous savez qu’il y a des concessionnaires ici qui n’ont jamais payé les droits de sol ni moins miniers. Le cadastre minier nous a demandé de déchoir les titres miniers de ces compagnies là. Il y en a beaucoup. Nous allons récupérer pas mal de concessions minières que nous allons mettre en valeur après examen et expertise pour la certification des minerais qu’elles regorgent et ça va nous apporter de l’argent », rassure le numéro un du Kasaï central qui met également en avant sa volonté et celle de son équipe de voir vite les choses évoluer.

Le gouverneur Martin Kabuya  révèle par ailleurs que le document qu’il venait de déposer à l’Assemblée provinciale comporte des innovations : « Tout ce que nous avons ici, nous a été légué par la colonisation. Nous pensons dans un proche avenir construire un nouvel  immeuble d’environ 7 niveaux pour le gouvernorat. Nous devons amorcer les travaux de construction de la route Kananga-Kamuesha (150 millions d’euros) qui sont déjà là logés à la BCDC, mais qui n’étaient pas repris dans le budget de notre prédécesseur », révèle-t-il.

Ce correctif budgétaire déposé jeudi sera soumis au débat général au parlement provincial ce samedi 22 juin.

Van Frédéric Tshilanda


ante. mattis Donec Praesent risus neque.