Tapez pour rechercher

Actualité

Protestation contre les arrêts d’invalidation : Lamuka assiège la Cour constitutionnelle, Jean-Claude M’vuemba courroucé !

Ils étaient des centaines des militants du MLC et d’Ensemble pour le changement qui manifestaient, ce jeudi 13 juin, devant la Cour Constitutionnelle à la place Royale ; accompagnant séparément les parlementaires et les femmes de la coalition Lamuka qui protestent et dénoncent l’instrumentalisation de la Cour constitutionnelle. Celle-ci a invalidé 23 députés nationaux de l’opposition sur le tapis vert.  Ce qui a créé une ambiance inhabituelle dans l’enceinte et aux alentours de cette haute cour dont les dispositifs sécuritaires ont été beaucoup renforcés ce jeudi.

Une délégation des parlementaires de la coalition Lamuka s’est amené au bureau du président Lwamba où elle tenait  à lui parler et lui remettre un mémo. Mais ce dernier n’était pas à son bureau. Il aurait enjoint à son directeur de cabinet de recevoir cette délégation des parlementaires Lamuka. Ces derniers ont catégoriquement refusé, a appris Scooprdc.net,  de s’entretenir avec ce directeur de cabinet cité parmi les instigateurs de certaines invalidations dont particulièrement celle de Raphael Kibuka, le mieux élu de Mont-Amba avec plus de 26.000 voix, mais débarqué  au profit d’une candidate ayant obtenu moins de 500 voix.

N’ayant pas été reçus par le président Lwamba, les manifestants ont promis de revenir à la charge ce vendredi 14 juin. Ils veulent obtenir de ce haut juge le réexamen et la correction des erreurs matérielles constatées dans les traitements de ces contentieux électoraux, et par là la révision des arrêts qui en ont découlé.

Pour rappel 23 parlementaires de l’opposition se sont vu invalider dont 21 députés nationaux (8 du MLC, 7 du MCR, 4 de AMK et 2 de Dynamique) et 2 sénateurs d’Ensemble pour le Changement. Les manifestants et contestateurs de ce jour crient au monnayage, au marchandage et au clientélisme à la Cour Constitutionnelle.

De Matadi où il siège à l’Assemblée provinciale, Jean-Claude M’vuemba qualifie cette juridiction de ‘’plate-bande d’Ali baba et les 40 voleurs’’. « A ces juges truands, assassins qui commencent à faire couler le sang, il faudra que la nation s’en charge d’eux parce qu’ils ne méritent plus d’être là. Ils ont donné tout à monsieur Kabila ! Comment un pouvoir qui a échoué pendant 18 ans puisse avoir plus de 350 députés à l’Assemblée nationale ! Il faudra que ces juges de la Cour Constitutionnelle démissionnent d’eux-mêmes pour faire savoir à leurs étudiants qu’ils ont échoué et qu’ils ont voulu devenir riches en un jour », vocifère-t-il au téléphone de Scooprdc.net.

Ginno Lungabu.


leo. leo sed nunc dictum ut quis, ultricies Praesent