Tapez pour rechercher

Société

Justice populaire à Kananga : Un homme lynché et brûlé vif à Kamayi 

C’est un cycle  presque infernal caractérisé par des actes d’une rare violence qui prend désormais de l’ampleur au chef-lieu de la province du Kasaï central. Ce jeudi 06 juin 2019, un homme d’une quarantaine d’année a été copieusement tabassé et brûlé vif à Kamayi, un quartier de la commune de Kananga. La scène s’est déroulée non loin de la paroisse catholique Saint Alphonse en fin d’après-midi. La victime, à en croire les sources concordantes, serait un féticheur qui aurait tenté d’atrophier  l’organe génital d’un habitant du coin.

« C’est autour de 15h00′ qu’il a salué un monsieur et ce dernier a perdu son sexe. Voulant s’échapper, la population alertée par les cris de la victime s’est jetée sur lui. Maîtrisé et se voyant presque neutralisé, il s’est vu contraint d’appliquer de nouveau ses mystiques pour que l’autre recouvre ses organes génitaux. L’ayant fait, la colère s’est amplifiée, et c’est ainsi qu’on l’a brûlé »,  relate à Scooprdc.net un témoin qui s’est dit oculaire sur le lieu du drame.

Le bourgmestre de la commune de Kananga, Edouard Ntumba Buabua qui a confirmé le fait dit avoir obtenu  du parquet l’autorisation d’l’enterrer le corps sans vie calciné.

Depuis bientôt trois jours, une psychose généralisée est perceptible sur l’ensemble de la ville de Kananga où les gens refusent de se saluer à mains. En cause, des  nombreuses sources dans l’opinion ont fait état de trois personnes dont les parties intimes ont été emportées après qu’elles se soient saluées avec d’autres qui auraient ce pouvoir maléfique. Il y a peu la même situation a fait parler d’elle à Tshikapa, au Kasaï.

Van Frédéric Tshilanda


ipsum felis Praesent quis, et, ante. dictum fringilla risus Aliquam