Tapez pour rechercher

Société

Kasaï central : « la prison centrale de Kananga est vétuste et n’offre plus des garanties d’accueil de pensionnaires » (Conseil des ministres) 

C’est l’une des justifications que le gouvernement du Kasaï central donne aux récentes évasions dans cette maison carcérale. Les membres du gouvernement de cette province ont au cours d’un conseil des ministres, ce lundi 03 juin, analysé la question de l’insécurité qui prévaut à la prison centrale de Kananga.

A en croire le compte rendu de cette réunion lu par Corneille Kabamba Manongo, ministre du plan et porte-parole du gouvernement provincial, l’insécurité à la prison de Kananga est due à la révolte de certains prisonniers dangereux ainsi qu’à la vétusté de cette maison carcérale « qui n’offre plus des garanties d’accueil des pensionnaires. »

Le gouvernement provincial qui promet de prendre des mesures conséquentes pour y faire face, a toutefois noté le retour progressif de la quiétude sur l’ensemble de la ville et encouragé la poursuite des patrouilles mixtes. « L’autorité provinciale a constaté une certaine accalmie sur le plan sécuritaire et en a profité pour féliciter les forces de défense et de sécurité, et les a encouragées de renforcer les patrouilles mixtes afin de mieux assurer la sécurité des personnes et de leurs biens », dit le compte rendu.

La sécurité a de nouveau été mise à mal à Kananga le mois dernier avec la recrudescence des cas des vols nocturnes chez des particuliers et des visites des églises. La population en émoi s’est livrée à des actes de justice populaire sur des suspects, dont quelques uns  auraient été identifiés comme faisant partie des évadés de la prison de Kananga où le climat reste tendu et les risques de nouvelles évasions très élevés.

Van Frédéric Tshilanda


sit diam facilisis pulvinar in Curabitur felis