Tapez pour rechercher

previous arrow
next arrow
Slider
Société

Prison de Makala : l’Asbl Outre Neuve fait don des bandes hygiéniques aux femmes détenues

C’est un petit geste mais très symbolique et significatif qu’a posé l’Association sans but lucratif « Outre Neuve », samedi 1er juin,  en faveur des femmes prisonnières de Makala. Près de 200 d’entre elles ont bénéficié d’un don en bandes hygiéniques. C’était en marge de la journée mondiale de l’hygiène menstruelle.

Faisant d’une pierre deux coups, les animateurs de cette Asbl ont profité pour remettre à d’autres prisonniers certains biens de première nécessité, notamment le sucre, savons de toilette, savon de ménage ainsi que des habits pour les enfants

Pour la présidente de Outre Neuve, Me Charlène Yangazo Dimba, la situation carcérale de la femme est très préoccupante d’autant plus les conditions de sa détention ne correspondent pas aux normes de droits humains en RDC. Etant avocate qui fréquente souvent la prison de Makala, elle fait le constat selon lequel ces femmes vivent dans des conditions de détention inacceptables. Car, outre leur privation de liberté, les conditions d’hygiène féminine ne sont pas réunies. « Dans ces cachots les problèmes sont légion. Mais les problèmes généraux les plus fréquents et récurrents demeurent : la sous-alimentation, le manque d’hygiène et des soins de santé. L’unique aliment dont bénéficient ces femmes de la part la prison est le haricot surnommé Vungulé, (déformation de l’expression ” Vous mourrez!”) », fait savoir Me Charlène Yangoza Dimba.

Lire aussi :
Kongo Central : les raisons de l'accident de Mbanza Ngungu dévoilées

Son geste, dit-elle, est une interpellation à la communauté nationale et internationale de se pencher sur la situation des filles et femmes incarcérées dans les prisons, cachots et amigos de la RDC où l’insalubrité et la promiscuité contribuent à la transmission des plusieurs maladies.

Scooprdc.net/Congoprofond.net


et, mattis tristique facilisis risus nunc dapibus ut ultricies vulputate, porta.