Révélation scandaleuse du prophète Benjamin Kawanga : l’accord FCC-CACH a été un acte sexuel !

Benjamin Kawanga - Révélation scandaleuse du prophète Benjamin Kawanga : l'accord FCC-CACH a été un acte sexuel !


Ineptie, incongruité, baliverne, logorrhée, disjonction…, tous ces qualificatifs peuvent correspondre à cette déclaration scandaleuse et incendiaire faite par celui qui se réclame prophète de Dieu incarnant l’esprit du prophète Simon Kimbangu. Mais il a dit haut et fort dans une sorte de conférence de presse et conférence-débat qu’il a organisée, ce mercredi 29 mai à l’hôtel Paradiso situé en face de l’Académie de Beaux-arts.

En effet, le prophète Benjamin Kawanga qui tenait à expliquer le sens prophétique du chiffre 4 du prophète Simon Kimbangu concernant la succession des présidents de la République Démocratique du Congo, a soutenu que Joseph Kabila n’a pas été le quatrième président de la république mais plutôt le troisième étant donné que c’était la continuité du pouvoir de son père Laurent-Désiré. Le quatrième président n’est pas encore venu, confirme-t-il. « C’est celui-là, selon la prophétie de Simon Kimbangu, qui délivrera le peuple Congolais de la colonisation et de l’humiliation, et assurera son bien-être », déclare Benjamin Kawanga qui dénie à Félix Tshisekedi la qualité du président de la république.

Scandaleusement, ce prophète déclare qu’il y a eu acte sexuel entre les présidents sortant et entrant pour symboliser l’accord FCC-CACH qu’il qualifie de satanique. D’après lui, Félix Tshisekedi a trahi en vendant le pays au Rwanda dont le dirigeant est chargé par l’Occident pour accomplir le plan de la balkanisation. Le voyage de Fatshi à Kigali serait pour lui la concrétisation du pouvoir de Paul Kagame sur le Congo. Ce prophète confirme même pour soutenir sa thèse de domination du Rwanda sur la RDC que le corps de Mzee Laurent-Désiré Kabila a été déporté à Kigali et que le dedans du Mausolée au Palais de la Nation est vide. Il doute même que le corps qui soit ramené à Kinshasa soit celui d’Etienne Tshisekedi.

Lire aussi :   Bibiche Kabengele au cabinet de Fatshi : honneur à l’UPC !

Benjamin Kawanga promet que sa prophétie sur la mort de Félix Tshisekedi trois jours après l’arrivée de la dépouille de son père Étienne Tshisekedi va s’accomplir. « C’est le châtiment divin sur le père et le fils qui ont trahi le peuple congolais », soutient ce prophète sous le grand étonnement de l’assistance.

Comme une fiction, celui qui se dit incarner l’esprit de Simon Kimbangu annonce la mort de la République Démocratique du Congo et  la naissance de la République Chrétienne du Fleuve Congo dont l’avènement commence dès ce 30 mai avec la révolution divine en vue de son installation. Cette république dont la mission d’installation lui est confiée aura la bible comme constitution. Sa devise sera : amour, justice, unité et paix. Son équipe nationale s’appellera  » les armées de l’Éternel » et sa capitale sera Kisangani. « Avec Kisangani comme capitale, nous aurons à développer le Congo tout entier et intercaler le plan de la balkanisation du Congo par l’Occident via le Rwanda », explique Benjamin Kawanga.

Pince-sans-rire, ce natif du Maniema déclare que la République chrétienne du Fleuve Congo dont il est porteur va chasser le tortionnaire Joseph Kabila et sa femme Félix Tshisekedi, selon ses termes scandaleux. Mais comment et par quel procédé ? Il dit laisser la tâche à Dieu qui, dit-il, est déterminé à sortir le peuple congolais de l’humiliation.

Lire aussi :   Salaires à la Primature : la guerre des chiffres…

Renseignements pris par Scooprdc.net, le prophète Benjamin Kawanga Mukandila serait soutenu par les Congolais de la diaspora qui l’alimentent avec un peu d’argent, car eux-mêmes séduits par ses posts sur YouTube critiquant les régimes Kabila et Tshisekedi. Ses shows médiatiques s’inscriraient dans cette logique de toujours séduire ces Congolais qui sont à l’étranger et qui sont hostiles au régime en place pour besoin de la cause. Certainement il s’attend à une interpellation des services pour se taper encore une célébrité. Cadeau certainement difficile à obtenir avec le régime Fatshi qui consacre la liberté d’expression. Mais  le peuple congolais a pris rendez-vous dans trois jours, soit le 2 juin, pour voir son président mourir. Sinon le fameux prophète se couvrira d’opprobre.

Innocent Olenga

DON'T MISS OUT!
S'inscrire à la Newsletter

Recevez gratuitement nos récents articles automatiquement dans votre boîte Email.

Invalid email address
Nous détestons le Spam autant que vous, et votre adresse email ne sera jamais envoyée, vendue ou donnée aux marketeurs tiers.

ScoopRDC sur les médias sociaux

Kinshasa
30°
brume sèche
humidité: 55%
MAX 33 • MIN 29
33°
Jeu
31°
Ven
33°
Sam
31°
Dim

Les plus populaires

dictum sit at quis, ut felis id, venenatis et,