Tapez pour rechercher

Actualité

Affaire Auguy Ilunga – Alphonse Ngoyi Kasanji devant la Cour de cassation : un véritable jeu de ping-pong médiatique !

Les avocats du sénateur Auguy Ilunga ADC et ceux du député national Alphonse Ngoyi ont visiblement décidé de se livrer à un jeu de ping-pong médiatique dans l’affaire qui oppose leurs clients devant la Cour de cassation. En effet, depuis que cette affaire de l’attaque et de la destruction méchante de la chaîne RTDK le 06 janvier dernier à Mbuji-Mayi a été portée devant la haute cour le 22 mai, Me Cédrick Mukenga, avocat conseil du sénateur Auguy Ilunga est passé dans les médias, jeudi 23 mai, pour annoncer avec pompe le dépôt de cette plainte contre le député national Alphonse Ngoyi Kasanji, alors à l’époque gouverneur de province du Kasaï Oriental.

La réaction du camp Ngoyi Kasanji ne s’est fait attendre. Me Jean-Claude Mbiye, son avocat conseil qui a tenu un point de presse le jour suivant, a estimé que le chantage médiatique de M. Ilunga Auguy était peut-être justifié par le souci de montrer à l’actuel Chef de l’Etat qu’il lui est proche et l’a qualifié de trafic d’influence. Une pratique, selon l’avocat de Ngoyi Kasanji, devenue monnaie courante en ce moment où des tractations politiques se déroulent, en vue des nouvelles mises en place dans notre pays.

Hier samedi 25 mai, Me Cédrick Mukenga est revenu à la charge pour déclarer avoir appris avec sourire aux lèvres le show médiatique de l’avocat de Ngoyi Kasanji que son client a accusé d’avoir saccagé les installations de sa chaîne de télévision, RTDK, la nuit du 05 au 06 janvier dernier. « L’instruction pré-juridictionnelle étant secrète, nous nous réservons le droit de tirer une quelconque conclusion sur l’affaire », déclare-t-il à la presse. Cédrick Mukenga se dit confiant  de la justice qui désormais est assise sur l’Etat de droit et fera son travail.

Lire aussi :
MRSIT : José Mpanda réconforté par la promesse de Fatshi de redynamiser les instituts de recherche scientifique

L’avocat du sénateur Auguy Ilunga se félicite du fait que dans son communication, l’avocat  conseil d’Alphonse Ngoy Kasanji ait reconnu le saccage et le sabotage des installations de la chaîne qui du reste constituent pour son client une résidence familiale. « Laissons donc la justice faire son travail et évitons la panique », conseille Me Mukenga.

S’agissant du trafic d’influence que la partie Ngoyi Kasanji reproche à Ilunga ADC, Me Cédrick Mukenga dit qu’il n’en est pas question. Son client n’a pas l’ambition d’occuper un poste au prochain gouvernement. « Mon client a été par contre victime du banditisme, mieux de la barbarie et menaces de monsieur Ngoy Kasanji qui  avait utilisé les gens dont l’identité complète est connue  pour vandaliser la RTDK qui avait battu campagne de l’actuel chef de l’Etat, du fils ADC Eric Ngalula Ilunga et de mon client lui-même. Toutes les preuves sont à notre disposition voire les menaces téléphoniques envoyées avec son propre numéro à mon client dont les dernières remontent au 07 septembre 2018 ; lesquelles menaces avaient prémédité les actes qu’il a commandités et concrétisés par après », déclare Me Cédrick Mukenga.

Lire aussi :
scooprdc.net : joyeux anniversaire à nous-mêmes !

Pour comprendre le différend entre ces deux diamantaires du Kasaï Oriental devenus des hommes politiques, lire les articles de Scooprdc.net : « Mbuji-Mayi : des invectives entre candidats qui n’ont pas honoré ! » et « Résultats de la présidentielle : Mbuji-Mayi fête dans le vide  la victoire de Félix Tshisekedi, la RTDK réduite au silence ! ».

Aux observateurs de s’interroger : jusqu’où ira ce jeu de ping-pong des avocats de deux camps ? Doit-on attendre à une autre réplique de Conseil d’Alphonse Ngoyi Kasanji ? D’autres observateurs par contre estiment que les questions de droit ne se traitent pas dans les médias. La plainte étant déjà  déposée à la Cour de cassation, les avocats qui sont les chevronnés de la doctrine, devront s’apaiser parce qu’ils savent pertinemment que le Droit ne se dit pas dans la rue. A moins qu’ils soient à la recherche d’autre chose auprès de leurs clients respectifs. Suivez notre regard… !

Georges Ilunga.


Sed odio quis, dictum massa felis Aliquam at tristique quis