Tapez pour rechercher

previous arrow
next arrow
Slider
Actualité

Plainte d’Auguy Ilunga contre Alphonse Ngoyi Kasanji à la Cour de cassation : « le chantage médiatique de M. Ilunga Auguy est peut-être justifié par le souci de montrer à l’actuel Chef de l’Etat qu’il lui est proche », réagit l’avocat conseil de  l’ancien Gouverneur

Les avocats du sénateur Auguy Ilunga ADC ont annoncé à travers les médias, jeudi 23 mai, avoir déposé une plainte contre l’ancien gouverneur du Kasaï Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji, à la Cour de cassation et ont demandé à celle-ci de vite solliciter la levée de ses immunités à l’Assemblée nationale pour qu’il soit jugé. C’est pour une affaire d’attaque et de destruction méchante de sa chaîne de télévision le samedi 06 janvier dernier à Mbuji-Mayi (lire l’article de Scooprdc.net intitulé : « Résultats de la présidentielle : Mbuji-Mayi fête dans le vide  la victoire de Félix Tshisekedi, la RTDK réduite au silence ! »).

Au cours d’une conférence de presse, ce vendredi 24 mai, Me Jean-Claude Mbiye, avocat d’Alphonse Ngoyi Kasanji s’est dit surpris du canal choisi par les avocats d’ADC pour annoncer la plainte de leur client, alors que le parquet, dit-il, n’a pas encore notifié à son client. « Le parquet n’agit pas par les médias interposés », a rappelé Me Mbiye. Malgré cette entorse, l’avocat de l’ancien gouverneur dit attendre que ladite plainte soit notifiée à son client pour présenter les moyens de défense de celui qui est devenu député national, qui du reste, nie toute implication dans l’attaque criminelle subie par la Radio Télé Débout Kasaï, la nuit du samedi 05 à dimanche 06 janvier 2019 à Mbujimayi.

Lire aussi :
Persécution de la RTCK à Kananga : le maire Muamba Kantu ka Njila, ingrat envers la presse !

« Vous-mêmes vous savez qu’Alphonse Ngoyi Kasanji, au moment de faits était Gouverneur du Kasaï oriental, je ne vois pas comment il pouvait s’introduire dans les installations de M. Auguy Ilunga et les saccager. Donc nous attendons d’être notifiés et que les preuves soient apportées, pour nous permettre en ce moment-là de donner nos moyens de défense. Nous sommes sereins car jusque-là, ce sont des fausses accusations », a déclaré Me JC Mbiye qui accuse à son tour le sénateur Auguy Ilunga de vouloir user du trafic d’influence en prétendant que la RTDK a été attaquée parce qu’elle battait campagne pour l’actuel Président de la République.

«  Le chantage médiatique de M. Ilunga Auguy est peut-être justifié par le souci de montrer à l’actuel Chef de l’Etat qu’il lui est proche, une pratique devenue monnaie courante en ce moment où des tractations politiques se déroulent, en vue des nouvelles mises en place dans notre pays. Les faits se sont déroulés le 06 janvier 2019, soit 3 jours avant la publication des résultats de la présidentielle. En ce moment-là, la campagne électorale et même les élections s’étaient déjà déroulées. Je ne vois pas pour quel  autre intérêt Alphonse Ngoyi Kasanji pouvait commanditer un tel acte. D’ailleurs, la chaîne était fermée sur décision du Maire de la Ville. Ce sont des fausses accusations qui s’ajoutent à tant d’autres dont est victime mon client ces derniers jours. Mais nous sommes sereins », déclare l’avocat de « Tshiobesha ».

Lire aussi :
Campagne Électorale : Ngoyi Kasanji met en exécution son plan !

Pour le reste, Alphonse Ngoyi Kasanji et ses conseils attendent que le Parquet actionne la machine judiciaire, pour apporter tous les moyens de défense, garantit Me JC Mbiye.

La Rédaction.


sed Donec diam quis elit. id,