Tapez pour rechercher

Actualité

Ecaille dans l’ordonnance nommant le premier ministre : Lokondo invite Fatshi à plus d’attention !

Le député national Henri-Thomas Lokondo se dit heurté en lisant dans le préambule de l’ordonnance nommant le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, la référence faite à l’accord CASH-FCC. « On ne peut pas mettre dans un acte de droit public,  les considérations d’un Accord privé. Le premier ministre  est le chef d’une institution officielle qui gère tout le peuple congolais. On veut trop politiser les choses à telle enseigne qu’on ne fait pas attention à certains détails importants qui peuvent mettre à rude épreuve l’ordonnance sur le plan juridique et la rendre nulle. Il fallait se référer uniquement à la constitution », a déclaré cet élu de Mbandaka sur les ondes de Radio Okapi le matin de ce mercredi 22 mai.

Loin de s’ériger en donneur des leçons, Henri-Thomas Lokondo demande au Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, de faire beaucoup attention et d’y veiller à l’avenir. « Avec cette référence il s’est lié lui-même car le jour où il décidera par exemple de se séparer du Premier-ministre, celui-ci peut lui opposer cette référence en disant qu’il doit avoir le feu vert du FCC » explique-t-il en estimant que le président Félix Tshisekedi devra se défaire  du carcan politique CASH-FCC pour prendre les idées de tout le monde, Majorité, Opposition et Société civile…

Du reste, il félicite le premier ministre nommé qu’il dit bien connaître comme  un homme de haute facture intellectuelle et pondéré. « Avec sa nomination, j’espère qu’on va mettre rapidement en place un gouvernement qui doit venir présenter à l’Assemblée nationale son programme avant la fin de la session prévue pour ce 15 juin ou peut-être au cours d’une session extraordinaire. Un programme qui doit prendre en considération les aspirations profondes des populations, particulièrement sur le plan sécuritaire, économique et social et ce, en tenant compte de l’équilibre pour le développement de toutes les provinces », déclare-t-il. Et d’ajouter : « je souhaite un fructueux mandat au premier ministre  au nom de l’intérêt supérieur de la nation ».

Georges Ilunga.


et, nunc eget quis Nullam facilisis mattis ut accumsan id,